Espagne: Accroché à Osasuna, le Barça s’enlise en Liga

Le défenseur de Barcelone, Gérard Piqué, après un but encaissé face à Osasuna, lors de la 17e journée de LaLiga, le 12 décembre 2021 à Pampelonne
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Quatre jours après la déroute 3-0 chez le Bayern Munich et l’élimination en Ligue des champions, le FC Barcelone était toujours groggy contre Osasuna 2-2 dimanche pour la 17e journée de Liga, malgré la belle prestation de ses jeunes talents Gavi, Nico et Ez Abde.

Nico (12e), parfaitement servi par Gavi, puis Ez Abde (49e), à la reprise d’un débordement d’Ousmane Dembélé, ont permis au Barça de prendre deux fois les devants, mais les Navarrais ont égalisé à chaque fois, d’abord par une tête décroisée de David Garcia (14e) puis par une reprise de Chimy Avila, sur un corner mal dégagé par les Catalans en toute fin de match (86e).

Avant le derby de Madrid entre le Real et l’Atlético en soirée (21h00), les Catalans déchantent aussi en Liga : le Barça s’enlise à la 8e place du classement (24 pts), aux portes des places qualificatives pour les compétitions européennes.

“On doit changer cette dynamique, vite. On a besoin d’une victoire de manière urgente. Parce que là, on a un problème. Ce n’est pas un manque d’envie ou de motivation. Là, c’est un problème footballistique. En deuxième période, il y a 30 minutes où l’on doit monopoliser le ballon, jouer dans le camp adverse, contrôler le jeu… mais on manque de joueurs pour le faire”, a regretté la légende blaugrana en conférence de presse d’après-match.

Umtiti, retour bancal

Il lui faudra quelques jours pour digérer ce nul, conjugué à la claque infligée par les Bavarois mercredi.

Samuel Umtiti, titularisé par surprise dans la défense à trois centraux alignée par l’entraîneur catalan, n’a pas rendu une copie parfaite, loin de là. Avec le buteur Nico, le champion du monde français est notamment fautif sur l’égalisation d’Osasuna dans la foulée du premier but.

Une erreur de placement qui a provoqué la colère du capitaine Sergio Busquets, qui s’est écharpé avec Gerard Piqué en revoyant l’action au ralenti sur écran géant. Et Umtiti a aussi dévié la reprise d’Avila, ce qui a trompé Marc-André ter Stegen sur le 2e but d’Osasuna à la 86e.

Et le Barça s’en est presque bien sorti avec ce nul, vu toutes les occasions des Navarrais en fin de match.

Mais Xavi peut se prendre à rêver devant la prestation des jeunes pépites formées au club qui commencent à s’exprimer en équipe première.

Jeunesse dorée

Dimanche, le jeune international espagnol Gavi (17 ans) a signé une ouverture magnifique pour Nico (19 ans), auteur d’un appel futé en profondeur.

Et après la pause, c’est l’ailier marocain Ezzalzouli Abde (19 ans), surnommé Ez Abde, qui a conclu au deuxième poteau un joli débordement d’Ousmane Dembélé, enfin titulaire en Liga après sa première titularisation de la saison mercredi à Munich en C1.

Intenable dès le début du match, Ez Abde a provoqué les deux cartons jaunes infligés aux Navarrais en première période.

“La note positive dans tout ce négatif, c’est la prestation de nos jeunes. Le match d’Ez Abde est spectaculaire. Ce joueur, c’est une merveille. Celui de Gavi aussi, de Nico… Les joueurs qui créent des différences aujourd’hui ont 17, 18, 19 ans. C’est de bon augure pour le futur du club, mais ça en dit beaucoup sur la situation actuelle”, a réagi Xavi.

C’est la première fois au XXIe siècle que deux joueurs du Barça de moins de 20 ans marquent au cours d’une même rencontre. Lui et Nico ont d’ailleurs marqué leur premier but avec l’équipe première blaugrana.

Voilà les maigres raisons de sourire pour Xavi, dix jours avant la trêve de fin d’année.