Ecosse 1-3 Ukraine : les visiteurs se rapprochent de la Coupe du monde au Qatar après un triomphe émouvant à Glasgow

L'Ukraine a remporté une victoire émouvante à son retour au football de compétition alors qu'elle se rapprochait d'une victoire de la Coupe du monde du Qatar en battant l'Écosse 3-1.

La demi-finale des barrages de qualification pour la Coupe du monde a été retardée après l'invasion de l'Ukraine par la Russie plus tôt en 2022, mais l'équipe d'Oleksandr Petrakov était méritée vainqueur à Hampden Park malgré la bévue de Georgi Bushchan en organisant une arrivée en tribune.

Le patron écossais Steve Clarke a déclaré qu'il était "désespéré" d'atteindre la Coupe du monde malgré les difficultés de l'Ukraine, mais son équipe n'a pu égaler l'intensité montrée par les visiteurs que tard dans le match, après que Bushchan eut échappé le tir de Callum McGregor au-delà de la ligne.

Mais l'Ukraine a conservé son avance – donnée de part et d'autre de la mi-temps par Andriy Yarmolenko et Roman Yaremchuk – avec Artem Dovbyk ajoutant un tiers dans le temps d'arrêt, et maintenant seul le Pays de Galles fait obstacle à une place au Qatar.

Craig Gordon est venu deux fois à la rescousse de l'Écosse dès le début, renversant d'abord la frappe de Viktor Tsygankov avant d'étouffer l'effort à bout portant de Yarmolenko, mais l'Ukraine a fait une percée méritée à la 33e minute.

Après avoir déjoué le piège du hors-jeu écossais, Yarmolenko a brillamment contrôlé la passe lissée de Ruslan Malinovskiy avant de marquer une finition soignée sur Gordon.

Le score était de 2-0 quatre minutes après la reprise. Yaremchuk rentrait chez lui sur un centre de la droite d'Oleksandr Karavaev après que l'Ecosse n'ait pas réussi à dégager ses lignes sur un coup franc.

L'Ukraine a presque offert à l'Écosse un moyen de revenir dans la procédure en surjouant à l'arrière, le dégagement de Bushchan coupant largement McGregor.

John McGinn a tiré à côté pour laisser Bushchan s'en tirer pour une autre erreur, mais le gardien ukrainien a été puni lorsqu'il n'a pas réussi à attraper le mauvais tir de McGregor.

Malgré la pression de l'Ecosse, l'Ukraine a terminé le match dans le temps additionnel – Dovbyk, qui avait raté deux occasions glorieuses, en a fait la troisième fois chanceuse d'assurer la victoire.

Qu'est-ce que ça veut dire? Le chagrin de la Coupe du monde continue pour l'Écosse

C'était la cinquième fois que l'Ukraine participait à un barrage de qualification pour la Coupe du monde, mais la première fois qu'elle progressait.

L'Écosse n'avait pas disputé de match de barrage de qualification pour la Coupe du monde depuis 1985, lorsqu'elle avait affronté l'Australie pour une place à la Coupe du monde 1986 et avait progressé 2-0 au total. Cependant, ils n'ont pas participé à une finale de Coupe du monde depuis 1998, et cette course sera prolongée à au moins 28 ans après ce dernier échec.

Yarmolenko brille de mille feux

Yarmolenko n'a peut-être jamais atteint son meilleur potentiel, mais son expérience et sa qualité étaient évidentes depuis sa position sur le flanc droit.

Il a maintenant marqué 45 buts pour son pays et n'est qu'à trois derrière le meilleur buteur ukrainien de tous les temps, Andriy Shevchenko (48), qui regardait depuis les tribunes.

Bushchan s'en tire

Bushchan n'avait pas eu grand-chose à faire avant de presque offrir un but à l'Écosse avec un dégagement précipité. Il n'a ensuite pas réussi à récupérer ce qui était un mauvais centre, le parant directement à McGinn, mais avec la majeure partie du but à viser, le milieu de terrain d'Aston Villa a dirigé sa tête large.

Mais le gardien ukrainien était clairement nerveux et sa tentative d'arrêter l'effort de McGregor était lamentable. Heureusement pour le joueur de 28 ans – qui n'a fait aucune réclamation réussie – l'Écosse n'avait pas la qualité pour en récupérer une autre.

Et après?

L'Ukraine se concentre désormais sur son lien crucial avec le Pays de Galles, avec une place au Qatar – et un groupe qui comprend les États-Unis, l'Iran et l'Angleterre – à gagner. L'Écosse accueillera l'Arménie le 8 juin lors de son match d'ouverture de la Ligue des Nations.