Dotations doublées pour l’Euro féminin en 2022 (UEFA)

La Française Perle Morroni tente de déborder la Kazakhe Saule Karibayeva lors d’un match de qualification à l’Euro-2022 à Vannes, le 1er décembre 2020
/ © 2021 AFP

L’Euro-2022 dames verra ses dotations doublées par rapport au précédent tournoi de 2017, signe de l’essor continuel du football féminin, a décidé jeudi le comité exécutif de l’UEFA.

Les 16 équipes réunies en Angleterre pour la phase finale se partageront 16 millions d’euros, contre 8 millions d’euros lors de l’Euro-2017 aux Pays-Bas, a indiqué l’instance européenne.

Cette distribution, qui sera détaillée ultérieurement, prévoiera un montant minimum avant d’avoir inscrit le moindre point, puis des “bonus basés sur la performance”.

Par ailleurs et “pour la première fois”, l’UEFA va reverser 4,5 millions d’euros aux clubs libérant leurs internationales “pour leur contribution au succès de l’événement”.

A titre de comparaison, les 24 participants au dernier Euro masculin, remporté par l’Italie, s’étaient répartis 331 millions d’euros

-un montant abaissé par l’UEFA début mai en raison de recettes de billetterie limitées par la pandémie.

Le développement du football féminin est l’un des enjeux indirects de la refonte du calendrier international masculin impulsée par la Fifa, qui prône un Mondial tous les deux ans, en alternance avec les tournois continentaux.

Or les phases finales masculines étaient jusqu’à présent cantonnées aux années paires

-hors pandémie–, ce qui évitait de concurrencer celles des tournois féminins les années impaires.