Discussions interrompues entre Rami et la Reggina

L’ancien défenseur de l’équipe de France, Adil Rami, lors d’un match amical contre l’Uruguay, au Stade de France, le 20 novembre 2018
/ © 2020 AFP

La Reggina, club de 2e division italienne qui attendait cette semaine la signature du défenseur français Adil Rami, a assuré mardi que les discussions étaient interrompues.

“Nous n’attendons plus personne, nous avons décidé d’interrompre la négociation”, a déclaré Massimo Taibi, directeur sportif de la Reggina, sur la TV officielle du club.

Le dirigeant, qui assurait dimanche dans la Gazzetta dello sport que tout était réglé concernant les conditions financières avec le champion du monde français, âgé de 34 ans, précise avoir été prévenu tard lundi soir par l’agent du joueur que ce dernier ne pourrait pas venir comme annoncé cette semaine en Calabre.

Joint par l’AFP mardi soir, l’entourage du joueur confirme avoir été informé par la Reggina de l’interruption des discussions, tout en faisant valoir que Adil Rami n’avait pu se rendre en Italie pour des “raisons personnelles”. Le joueur avait en outre besoin de “deux ou trois jours de réflexion” suplémentaires, selon cette source.

Dans une vidéo diffusée sur Instagram, Adil Rami assure pour sa part le club italien, ses dirigeants et ses supporteurs de son “respect”.

“J’ai demandé un peu de temps pour réfléchir (…) Je ne peux pas aller dans un club sans être bien physiquement”, y dit notamment l’ex-défenseur de Marseille, Lille et Valence (Espagne).

La Reggina est le club de Reggio de Calabre, dans l’extrême-sud de l’Italie. Elle vient d’obtenir sa promotion en Serie B et affiche des objectifs ambitieux. Le club a déjà recruté Jérémy Menez, 33 ans, qui avait joué avec Rami à l’AC Milan une saison en 2014-15.