L’attaquant de l’Espagne, David Villa, lors du match de groupes du Mondial face Ă  l’Italie, Ă  Santiago Bernabeu, le 2 septembre 2017
/ © 2019 AFP

L’attaquant David Villa, buteur le plus prolifique de la sĂ©lection espagnole, a annoncĂ© mercredi qu’il mettait un terme Ă  sa carrière, qui l’a vu gagner la Coupe du monde, l’Euro et la Ligue des champions.

A 37 ans, David Villa va arrĂŞter sa carrière le 7 dĂ©cembre après son dernier match avec le Vissel Kobe, club japonais et ultime expĂ©rience comme joueur après avoir portĂ© les couleurs du FC Barcelone, de l’AtlĂ©tico Madrid et de Valence. L’Espagnol va maintenant investir dans une nouvelle franchise amĂ©ricaine, le Queensboro FC, Ă  New York.

“Je tiens (cette confĂ©rence de presse) pour annoncer que j’ai dĂ©cidĂ© de mettre fin Ă  ma carrière professionnelle et de prendre ma retraite”, a dĂ©clarĂ© non sans Ă©motions Villa aux journalistes rĂ©unis Ă  Kobe.

“Je pense Ă  cela depuis longtemps. C’est le rĂ©sultat de discussions avec ma famille et les personnes autour de moi. Je voulais me retirer du football, pas ĂŞtre contraint de le faire”, a ajoutĂ© l’homme aux 59 buts en 98 sĂ©lections avec l’Espagne, un record national.

Villa, qui a passĂ© quatre ans au New York City FC(2014-2018), ne quittera cependant pas le monde du football et va investir dans le Queensboro FC, une nouvelle franchise basĂ©e dans le Queens Ă  New York et qui jouera dans l’Ă©quivalent de la deuxième division amĂ©ricaine.

“MĂŞme si je ne serai plus sur le terrain, je continuerai Ă  m’impliquer dans le football d’une autre manière et Ă  contribuer au monde du football”, a-t-il dĂ©clarĂ©.

Villa a pris part Ă  trois Coupe du monde et a gagnĂ© la plus grande des compĂ©titions internationales en 2010 avec la Roja, deux ans après avoir remportĂ© l’Euro-2008. BlessĂ©, il n’a pas participĂ© en revanche au second sacre europĂ©en d’affilĂ©e pour l’Espagne en 2012.

En club aussi, sa carrière est exceptionnelle, l’attaquant ayant marquĂ© lors de la finale de Ligue des champions remportĂ© en 2011 par le Barça contre Manchester United (3-1).

Deux fois avec le Barça (2011, 2013) et une fois lors de sa seule annĂ©e Ă  l’AtlĂ©tico Madrid (2014), il a Ă©galement Ă©tĂ© sacrĂ© champion d’Espagne.

Dès 2015, il a ensuite marquĂ© les dĂ©buts de la franchise New York City FC en MLS, en multipliant les premières: premier transfert de l’Ă©quipe, premier buteur au Yankee Stadium, joueur avec le plus de matches jouĂ©s et meilleur buteur du club (80 buts en 126 matches).