Covid: l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, testé positif

Le manager de Manchester City Pep Guardiola lors de la réception de West Ham United, le 28 novembre 2021
/ © 2022 AFP

L’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a été testé positif au Covid-19, a annoncé jeudi son club, où 7 joueurs et 14 membres du staff sont actuellement à l’isolement.

Le coach catalan ne sera donc pas avec son équipe vendredi pour le 3e tour de la Coupe d’Angleterre contre Swindon Town (D4), tout comme son adjoint Juanma Lillo, lui aussi positif.

C’est un autre assistant, Rodolfo Borrell qui sera sur le banc.

Mi-décembre, Guardiola avait déjà réalisé un test antigénique positif, mais le test PCR de contrôle, mené dans la foulée, s’était finalement révélé négatif.

“Pep” n’est que le dernier d’une liste de plus en plus longue de coaches qui ont été contaminés dans une Premier League où le nouveau coronavirus refait des ravages dans les effectifs.

Fin décembre, Steven Gerrard, l’entraîneur d’Aston Villa, avait été testé positif, suivi, quelques jours plus tard, de Mikel Arteta à Arsenal.

La semaine dernière, c’était Jürgen Klopp qui n’avait pu être sur le banc dimanche pour le choc contre Chelsea (2-2), pour les mêmes raisons.

Son adjoint Pepijn Linders, qui l’avait suppléé à Stamford Bridge, a été testé positif mardi et le match des Reds prévu jeudi à Arsenal pour la demi-finale aller de la Coupe de la Ligue a été reporté d’une semaine.

Un peu plus tôt dans la matinée, c’était le coach de Burnley, Sean Dyche, qui avait été placé à l’isolement.

Pour le moment, 18 matches de Premier League ont été reportés pour des raisons sanitairesles équipes ne pouvant pas aligner suffisamment de joueurs en raison de cas de Covid, d’autres maladies, de blessures ou d’autres absences

, dont trois ont été reprogrammées la semaine prochaine.

Lundi, la Premier League avait annoncé que 94 des 14.250 échantillons prélevés, dans sa politique de tests réguliers chez les joueurs et les membres de l’encadrement, s’étaient révélés positif.

Il s’agissait de la première baisse hebdomadaire depuis l’explosion des cas début novembre, après les 103 de la semaine passée, qui étaient un record.