Covid-19: Pochettino veut un accord “équitable” sur les voyages de joueurs en sélection

Mauricio Pochettino avec le PSG lors du déplacement à Bordeaux, le 3 mars 2021
/ © 2021 AFP

L’entraîneur du Paris SG Mauricio Pochettino a appelé vendredi à trouver une solution “juste et équitable”, face aux questions sanitaires et logistiques que pose la trêve internationale de fin mars, concernant notamment ses internationaux sud-américains, dont le Brésilien Neymar.

“C’est un sujet compliqué, qui implique à la fois les Fédérations, les gouvernements et la Fifa, dans la recherche d’un accord qui soit juste et équitable pour tous”, a indiqué le technicien argentin.

“Il faut trouver la meilleure solution pour que les compétitions restent les plus justes possible, et pour que les joueurs reçoivent un traitement égal, qu’importe le pays où ils joueront”, a-t-il poursuivi.

“En cette période de pandémie, c’est un élément déterminant qui va avoir un impact sur les résultats. C’est aussi une fenêtre internationale importante, avec des matches décisifs pour la qualification pour le Mondial-2022”, a-t-il déclaré.

Fin mars, plusieurs cadres du PSG, Neymar et Marquinhos (Brésil), ainsi qu’Angel di Maria et Leandro Paredes (Argentine), doivent retraverser l’océan Atlantique pour la suite de la campagne des éliminatoires pour la Coupe du monde au Qatar.

“Ney” est ainsi attendu à Barranquilla le 26 mars pour y défier la Colombie, avant de recevoir l’Argentine quatre jours plus tard à Recife.

Or, depuis le 31 janvier, la réglementation française impose à tous les voyageurs venant d’un pays hors de l’espace européen à s’engager sur l’honneur à s’isoler sept jours une fois arrivé en France.

Sans dérogation du gouvernement, Neymar, Marquinhos ou Paredes ne pourront pas jouer le choc contre Lille, actuel leader de la Ligue 1, prévu le 4 avril, s’ils s’envolent pour l’Amérique du Sud avant.

“Il faut une décision pour que ni les Fédérations ni les clubs ne subissent un quelconque déficit par un problème qui ne puisse pas être résolu”, a expliqué Pochettino.

“Il faut aussi rappeler que les joueurs sont dans un rythme énorme depuis la reprise de la compétition. La responsabilité des institutions est de les protéger”, a poursuivi l’entraîneur.

“Je dis qu’entre les gouvernements, au niveau mondial, à la Fifa, qui peut intervenir, il faut prendre une mesure qui soit juste pour tous les clubs. Nous sommes dans une situation dans laquelle nous avons besoin de la protection et de l’aide d’un organisme comme la Fifa qui peut réunir les gens et a les moyens de garantir une organisation juste”, a continué Pochettino.