Coupe du Roi d’Espagne: le Real et le Barça qualifiés pour les 8es de finale

Le milieu du Real Madrid Eduardo Camavinga (d) à la lutte avec le milieu d’Alcoyano Imanol, en 18e de finale de la Coupe du Roi d’Espagne, le 5 janvier 2022 à Alcoy
/ © 2022 AFP

Mené 1-0, le FC Barcelone a inversé la vapeur pour l’emporter 2-1 et arracher sa qualification pour les 8es de finale de la Coupe du Roi mercredi contre un club de D3 espagnole, Linares, tandis que le Real Madrid a pris sa revanche 3-1 contre Alcoyano.

Pour la première de Dani Alves depuis son retour au club, le Barça a eu peur: vainqueurs en titre de la Coupe du Roi, les Catalans ont plié en début de match sur une tête décroisée de Hugo Diaz (19e), mais ont inversé la tendance en fin de partie grâce à Ousmane Dembélé (63e), auteur de son premier but cette saison, et Ferran Jutgla (69e).

Eliminés de la Ligue des champions en décembre et actuels 5es de Liga à 15 points du Real Madrid, les Catalans s’évitent une nouvelle crise de justesse, à une semaine du clasico face au Real en demi-finale de Supercoupe d’Espagne, le 12 janvier à Riyad, en Arabie Saoudite.

Grâce à Eder Militao (39e), puis une frappe contrée de Marco Asensio (77e) et un cafouillage dans la surface (79e), les Madrilènes ont eux aussi assuré leur billet pour les 8es de finale de la Coupe du Roi, en prenant leur revanche sur Alcoyano, modeste club de D3 espagnole qui avait éliminé la “Maison blanche” au même stade, en 16es de finale, la saison passée.

Les blessés se sont en revanche multipliés: chez les Catalans, Ronald Araujo et Frenkie de Jong sont sortis sur blessure, tout comme l’attaquant Mariano côté Real Madrid, visiblement victime d’un claquage.

Pour le reste, le Betis Séville l’a largement emporté 3-0 contre Valladolid grâce notamment à un coup franc magistral de Nabil Fekir. La seule surprise de la soirée a été l’oeuvre de l’Atlético Baléares, club de D3 espagnole, qui a écarté le Celta Vigo 2-1.