Coupe d’Italie: l’Inter en demie en écartant la Roma de Mourinho

Edin Dzeko buteur pour l’Inter Milan contre Vénise en Serie A à San Siro le 22 janvier 2022, a récidivé en Coupe d’Italie contre la Roma
/ © 2022 AFP

José Mourinho a pu savourer mardi l’ovation de San Siro, en souvenir des succès de l’ex-entraîneur de l’Inter Milan, mais sa Roma n’a pu empêcher les Nerazzurri de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe d’Italie (2-0).

L’ex-Giallorosso Edin Dzeko (2e) et Alexis Sanchez (68e) ont marqué les deux buts de la victoire d’une Inter Milan remise en selle après sa défaite dans le derby contre l’AC Milan (1-2) samedi. Même si les Nerazzurri ont été bousculés et ont perdu leur défenseur Alessandro Bastoni, sorti en boitant très bas juste avant la pause après une grosse entorse à la cheville droite.

Les Intéristes retrouveront en demi-finale l’AC Milan ou la Lazio Rome, opposés mercredi également à San Siro.

Accueilli par des applaudissements et des banderoles sympathiques”Bon retour à la maison, José”par les tifosi, Mourinho, l’entraîneur du triplé historique des Nerazzurri en 2010, n’a pas bénéficié d’autant d’égards de la part des joueurs de Simone Inzaghi.

Partie fort, l’Inter a ouvert la marque sur sa première occasion, sur un centre d’Ivan Perisic conclu par Dzeko, auteur de deux buts en deux matches contre ses ex-couleurs après celui en championnat (3-0) à Rome.

Sans la barre, qui a renvoyé le missile de Nicolo Barella juste après (6e), le match aurait déjà pu être plié.

Mais après ce premier quart d’heure difficile, la Roma a haussé le ton. Nicolo Zaniolo aurait pu égaliser mais a tiré tout droit sur le gardien intériste Samir Handanovic (18e).

L’Inter n’a alors plus réussi à retrouver le rythme des premières minutes, perdant ensuite Bastoni. Une journée noire pour le défenseur, qui avait écopé quelques heures avant la rencontre de deux matches de suspension (en championnat) pour des injures à des officiels à la fin du derby perdu samedi.

La Roma a encore poussé après la pause mais Handanovic s’est encore interposé d’une claquette sur une frappe de Sergio Oliveira (62e).

La chance de Mourinho était passée: Rui Patricio a retardé le 2-0 en détournant une nouvelle frappe magnifique de Barella (64e) mais le gardien portugais n’a rien pu sur la frappe pleine lucarne de Sanchez (68e).

Cruel pour des Romains, dont le buteur Tammy Abraham n’a pas terminé le match, sorti pour une gêne musculaire (88e).

Les Nerazzurri se redressent au bon moment, avant deux nouveaux rendez-vous périlleux, samedi chez leur dauphin Naples en championnat puis contre l’ogre Liverpool en Ligue des champions.