L’entraĂ®neur de l’OM AndrĂ© Villas-Boas donne des instructions lors du match contre le PSG, en L1 au Parc des Princes, le 27 octobre 2019
/ © 2019 AFP

HumiliĂ© dimanche par le Paris SG (4-0), l’Olympique de Marseille veut sortir la tĂŞte de l’eau mercredi Ă  Monaco, en 16e de finale de Coupe de la Ligue, afin d’Ă©viter la spirale infernale avant deux rĂ©ceptions Ă  haut risque en L1, contre Lille puis Lyon.

AndrĂ© Villas-Boas, l’entraĂ®neur de l’OM, a bien tentĂ© de sauver la face dimanche soir au Parc des Princes, en saluant “l’attitude incroyable” de ses joueurs en seconde pĂ©riode, lors de laquelle ils n’ont plus encaissĂ© aucun but: “Maintenant on se tourne vers les matchs qui nous intĂ©ressent, maintenant on va jouer contre les Ă©quipes de notre championnat”.

Certes le PSG est dominateur. Mais les Olympiens semblaient avoir intĂ©grĂ© la dĂ©faite avant mĂŞme d’entrer sur la pelouse, lors de la 11e journĂ©e de la L1. RĂ©sultat: un premier “clasico” perdu avec 4 buts d’Ă©cart depuis le 8 janvier 1978 (5-1), l’Ă©poque de Marius TrĂ©sor et Albert Emon. Et la visite au pied du Rocher mercredi soir ne s’annonce pas idĂ©ale pour soigner ses bleus Ă  l’âme face Ă  des MonĂ©gasques victorieux de 4 de leurs 5 dernières rencontres.

“C’est important de rĂ©cupĂ©rer les gars mentalement, de rĂ©cupĂ©rer cette Ă©quipe”, avertissait dès dimanche soir “AVB”. Pour les motiver, il pourra certes leur rappeler cette victoire 4-3 de folie le 15 septembre, sur cette mĂŞme pelouse de Monaco. Mais c’Ă©tait la 5e journĂ©e de championnat, il y a une Ă©ternitĂ©. L’OM signait alors sa 3e victoire d’affilĂ©e. Lors des six rencontres suivantes les Olympiens n’ont plus remportĂ© qu’une seule victoire, contre la lanterne rouge strasbourgeoise.

Après l’opĂ©ration portes ouvertes de sa dĂ©fense contre MbappĂ© et l’Argentin Icardi dimanche, l’OM devra resserrer les boulons. Et l’entraĂ®neur portugais devra peut-ĂŞtre rĂ©viser son schĂ©ma tactique après le ratĂ© parisien: “Sur le piège du hors jeu c’est ma responsabilitĂ©”, avait-il aussitĂ´t reconnu.

Retour de l’Espagnol Alvaro Gonzalez en dĂ©fense centrale, voire du jeune Lucas Perrin ? Changements du cĂ´tĂ© des latĂ©raux après le calvaire vĂ©cu par Bouna Sarr et Hiroki Sakai face aux flèches parisiennes ? Il paraĂ®t difficile pour AndrĂ© Villas Boas de ne rien changer après une telle claque.

Sans Benedetto

Autre avantage: Monaco n’est pas le PSG et l’ASM devrait en prime ĂŞtre privĂ©e de sa doublette en attaque, avec le forfait d’Islam Slimani, touchĂ© aux adducteurs, et la probable mise au repos de Wissam Ben Yedder l’ancien SĂ©villan, leader du classement des buteurs avec 9 rĂ©alisations.

Pour espĂ©rer dĂ©crocher son billet pour les 8e de finale de la Coupe de la Ligue l’OM devra aussi marquer. Et depuis la victoire Ă  Monaco c’est justement un problème, avec seulement cinq buts en six rencontres. Sachant que le meilleur buteur marseillais, l’Argentin Dario Benedetto (5 buts), sera suspendu, la tâche ne sera donc pas facile.

Seule maigre satisfaction de l’OM dimanche au Parc, Dimitri Payet sera l’un des principaux atouts marseillais Ă  Monaco. Après quatre matchs de suspension, il a montrĂ© quelques jolis gestes malgrĂ© le rĂ©sultat final. Et le RĂ©unionnais pourrait sans doute encore gagner en efficacitĂ© si “AVB” l’alignait dans l’axe et non dans cette position excentrĂ©e Ă  gauche oĂą il s’isole.

Triple vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2010, 2011 et 2012, Ă  chaque fois avec Didier Deschamps comme entraĂ®neur, l’OM quitterait dĂ©finitivement cette compĂ©tition mercredi soir en cas de dĂ©faite. NĂ© en 1995, ce trophĂ©e sera en effet attribuĂ© pour la dernière fois cette saison, après 26 Ă©ditions.

Une raison de plus donc pour les Marseillais de redresser la tĂŞte, Ă  trois jours d’accueillir Lille en L1. Des Dogues qui les devancent de deux points dans la lutte pour le podium, l’objectif toujours affichĂ© par Villas Boas.