Le bonheur des Parisiens après le but d’Eric Choupo-Moting face au Mans, sur un caviar de Kylian MbappĂ©, en Coupe de la Ligue, Ă  la MMA Arena, le 18 dĂ©cembre 2019
Par Alexis HONTANG / © 2019 AFP

Le Paris SG, sans Neymar mais avec Kylian Mbappé buteur, a passé à toute allure Le Mans (L2, 4-1), mercredi en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, première étape de sa reconquête des trophées nationaux.

Non loin du cĂ©lèbre circuit des 24 Heures, le PSG s’est mis en mode Formule 1 pour foncer vers les quarts, oĂą il croisera Saint-Etienne au Parc des princes, le 7 ou 8 janvier, selon le tirage au sort effectuĂ© dans la soirĂ©e.

Grâce Ă  sa première pĂ©riode canon, l’Ă©quipe de Thomas Tuchel a passĂ© une soirĂ©e tranquille qui lui a permis d’Ă©conomiser son carburant, au mitan d’un calendrier marathon qui va s’accĂ©lĂ©rer après les FĂŞtes.

L’entraĂ®neur allemand avait dĂ©jĂ  choisi de mettre au repos Neymar, Keylor Navas, Thiago Silva et Juan Bernat. Il a aussi laissĂ© sur le banc Mauro Icardi (pendant 67 minutes) et Thomas Meunier, autant de titulaires amenĂ©s Ă  jouer quand il y aura plus de dĂ©nivelĂ©.

La route vers le gain des deux coupes nationales, abandonnées la saison passée, demeure encore longue, mais aussi lointain est le souvenir de la défaite surprise contre Guingamp (2-1) en quart de la Coupe de la Ligue en janvier dernier.

Sur la pelouse du dernier reprĂ©sentant de Ligue 2, dans un stade Ă  guichets fermĂ©s prĂŞt Ă  s’enflammer, le PSG a accompli son travail avec sĂ©rieux, dans un 4-4-2 qui semble ĂŞtre devenu le nouveau schĂ©ma de prĂ©dilection de Tuchel.

“Aujourd’hui, c’est le meilleur système. Demain, je ne sais pas! Ca va dĂ©pendre des blessures, a dĂ©clarĂ© l’Allemand. L’Ă©quipe joue très bien dans ce système qui laisse beaucoup d’espace Ă  l’attaque. Nous sommes flexibles, c’est bien.”

Mbappé, série record

MĂŞme avec Pablo Sarabia Ă  la place de Neymar sur un cĂ´tĂ©, et Eric Maxim Choupo-Moting au poste d’Icardi, par rapport au onze type, les Rouge et Bleu ont rĂ©ussi Ă  garder du rythme, bien aidĂ©s, il est vrai, par la pire dĂ©fense de L2.

Ce sont ces deux habituels remplaçants qui ont fait la diffĂ©rence, prouvant que le banc s’Ă©tait bien Ă©toffĂ© l’Ă©tĂ© passĂ©: l’ailier espagnol a dĂ©bloquĂ© le score sur un centre d’Angel di Maria (21e) puis l’attaquant germano-camerounais a doublĂ© la mise Ă  la conclusion d’un coup-franc rapidement jouĂ© (41e).

MbappĂ©, lancĂ© en profondeur par une magnifique ouverture de Marco Verratti (42e), et Di Maria, grâce Ă  une boulette du gardien manceau Pierre Patron (48e), n’ont Ă©galement pas quittĂ© la Sarthe les mains vides.

“Kyky” a enchaĂ®nĂ© un 6e match consĂ©cutif avec au moins un but, soit sa meilleure sĂ©rie en club, selon le statisticien Opta. L’Argentin a lui mis fin Ă  une petite disette de presque un mois.

Harrison Manzala a rĂ©duit le score (54e) d’une belle frappe, qui n’a cependant pas sonnĂ© comme la fin de la promenade des Parisiens.

Le retour en jeu du milieu espagnol Ander Herrera (78e), qui n’avait plus jouĂ© depuis le 27 octobre en raison d’une blessure, constitue une dernière bonne nouvelle pour le PSG, dĂ©cidĂ©ment verni Ă  l’approche de NoĂ«l.