Coupe de France: Verratti et Thiago Silva incertains pour la finale avec le PSG

Marco Verratti et Thiago Silva, diminués, sont incertains avec le PSG pour la finale de la Coupe de France contre Rennes samedi au Stade de France, a affirmé vendredi l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, qui compte sur Neymar et Edinson Cavani et s’est dit prêt à “prendre des risques” sur sa composition.

Les défenseurs Thilo Kehrer et Thomas Meunier sont les seuls cadres à ne pas s’être entraînés vendredi en veille de match sur la pelouse du Stade de France: le premier est sorti blessé à la fin du match contre Monaco dimanche, le second n’a disposé que d’une vingtaine de minutes de jeu depuis la mi-mars à cause d’une blessure à la cuisse gauche.

Tous les autres Parisiens étaient en revanche présents, dont Silva, touché à un genou depuis un match à Lille mi-avril. Verratti, blessé à une cheville contre l’ASM dimanche, est lui apparu sans gêne et même particulièrement mobile lors des exercices de début de séance, ouverts à la presse. Ils vont “essayer” à l’entraînement selon Tuchel, avant que l’entraîneur allemand ne prenne une décision définitive dans la soirée quant à leur participation à ce dernier match à enjeu de la saison pour le club parisien.

Quant à Neymar, qui a rejoué une mi-temps dimanche après sa longue blessure à un pied et a été aperçu jeudi soir, selon la presse italienne, à la fête d’anniversaire de son compatriote Douglas Costa à Turin, “il était à l’entraînement hier (jeudi) et il est avec nous aujourd’hui (vendredi)”, a assuré Tuchel sans s’avancer sur une éventuelle titularisation du Brésilien.

“Je suis surpris qu’on soit 20 à l’entraînement, car cela n’a pas été le cas depuis des semaines”, a ironisé le technicien. Celui-ci a dit compter également sur Edinson Cavani, qui a rejoué dimanche après une longue absence, et Angel Di Maria, qui était lui resté sur le banc après avoir souffert d’une cuisse depuis mi-mars.

Le défenseur du PSG Thiago Silva lors de la réception de Manchester United en Ligue des champions le 6 mars 2019

Mais Tuchel a confié qu’aligner plusieurs joueurs de retour de blessure, “c’est toujours dangereux, mais c’est le moment pour prendre des risques car c’est une finale”, a poursuivi le coach. “Je dois réfléchir en imaginant qu’on pourra jouer jusqu’à 120 minutes, donc on ne peut pas démarrer avec beaucoup de joueurs qui ne peuvent pas durer 90 minutes”.