Coupe de France: Saint-Etienne logiquement qualifié, incidents en tribunes

Le nouvel attaquant de Saint-Etienne Bakari Sako enlacé par son capitaine Timothée Kolodziejczak après son but face à Jura Sud, le 2 janvier 2022 à Louhans
/ © 2022 AFP

Saint-Etienne, 20e et dernier de Ligue 1, s’est logiquement qualifié pour les 8e de finale de la Coupe de France en s’imposant 4 buts à 1 dimanche à Louhans (Saône-et-Loire) contre Jura Sud, 13e de National 2 (4e div.) au terme d’un match marqué par des incidents en tribunes, provoqués par les supporters stéphanois.

La rencontre a été interrompue au bout de quelques instants après que des fumigènes et des feux d’artifice ont été lancés depuis le parcage où s’étaient agglutinés les supporters de l’ASSE.

Ceux-ci, pour la plupart arrivés en retard, ont été probablement plus nombreux que les 500 autorisés par la préfecture de Saône-et-Loire, au mépris des normes de sécurité, empêchant également, de fait, toute distanciation sociale.

Une épaisse couche de fumée était tombée sur la pelouse et un projectile a atterri à proximité du gardien de Jura Sud, Cédric Mensah, qui a semblé gêné par celui-ci, forçant l’arbitre du match, Bastien Dechepy, à demander aux 22 joueurs de rentrer aux vestiaires.

Le 22 octobre, les kops stéphanois avaient provoqué également des incidents avec des engins pyrotechniques retardant le coup d’envoi de la rencontre de Ligue 1 ASSE-Angers (2-2) de 59 minutes.

Face à Jura Sud, le match a pu reprendre après vingt minutes d’interruption malgré l’utilisation de fumigènes, quasiment sans interruption jusqu’à la fin de la partie.

A la reprise, les Verts ont alors pris un avantage déterminant en marquant deux buts coup sur coup.

Mickaël Nadé a repris le ballon à bout portant après un service de Timothée Kolodziejczak et une ouverture de Ryad Boudebouz (7) avant qu’Arnaud Nordin ne porte le score à 2-0 d’un tir puissant après avoir été bien décalé par Boudebouz, encore lui (15).

De son côté, Jura Sud a espéré revenir en réduisant l’écart sur un but de Moura après un ballon en profondeur (2-1, 78).

Mais un penalty transformé par Bakary Sako accordé pour une faute d’Alexandre Capellari sur Gabriel Silva a vite douché les espoirs des Jurassiens (3-1, 80) avant que Boudebouz ne porte le score définitif à 4-1 sur un coup franc (86).