Coupe de France: PSG a “deux finales” à jouer, Monaco veut “libérer les têtes”

Le capitaine du PSG Marquinhos avec son entraîneur Mauricio Pochettino lors de la conférence de presse de veille de match contre Monaco au Stade de France, le 18 mai 2021
/ © 2021 AFP

Le capitaine du Paris SG, Marquinhos, a évoqué mardi la pression d’une semaine à “deux finales” (Coupe et L1), quand l’entraîneur de Monaco, Niko Kovac, veut “libérer les têtes”: chacun dans leur bulle, le PSG et l’ASM préparent la finale de Coupe de France mercredi.

“Libérons les têtes, les pieds suivront”

Kovac: “L’expérience de trois finales de Coupe les dernières années avec Francfort (2017 et 2018) et le Bayern Munich (2019), je dirais que ça aide, oui (il a gagné les deux dernières, NDLR). Avec mon frère (Robert, son adjoint), cela nous fait quatre finales de rang dans deux pays (ils étaient sans poste en 2020, NLDR), mais les équipes changent. Nous devons jouer avec confiance. Si vous ne croyez pas en vous, vous ne pouvez pas gagner, vous êtes mentalement bloqués, il faut débloquer le mental. Libérons les têtes, et les pieds suivront.”

Marquinhos: “Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne, comme dit l’adage. C’est comme ça qu’on se prépare. C’est toujours un match spécial. La journée est différente quand on est joueur, il y a beaucoup d’excitation. Je commence à sentir la différence.”

Paris a “deux finales”

Marquinhos: “On sait l’importance du match de demain (mercredi). On a deux finales à jouer (avec Brest dimanche). Demain, c’est la première (…) C’est une semaine importante. Il ne faut pas oublier qu’on a gagné le Trophée des Champions. Malheureusement, il n’y a plus la Coupe de la Ligue. Ce n’est pas le moment de parler bilan. On a une saison qui va se décider dans les deux derniers matches.”

Pochettino (entraîneur du PSG): “La motivation est là, il n’y a pas besoin de beaucoup parler pour motiver les joueurs. Le groupe est dans un bon état d’esprit. En finale, il y a ce supplément de motivation. L’équipe se porte bien.”

Monaco a battu deux fois Paris, mais…

Kovac: “C’est une finale, le dernier match, nous avons travaillé pendant cinq matches pour arriver ici. Je m’attends à un bon match des deux équipes, nous savons combien ce sera difficile contre une équipe si forte, mais nous sommes là, confiants en nos qualités, que le match commence…

Wissam Ben Yedder (attaquant et capitaine de Monaco): “C’est dur de dire qui est favori, parce que c’est une finale. Ils ont de grands joueurs, une bonne équipe, mais on est sûrs de nous aussi.”

Pochettino: “Monaco est une équipe dure, forte physiquement qui nous a battus en février. Mais les finales, c’est différent. C’est une compétition différente aussi, et j’espère que le résultat sera différent.”

Mbappé “meilleur joueur du monde”

Kovac: “Nous sommes une équipe, nous attaquons ensemble et défendons ensemble, c’est le progrès principal que nous avons accompli cette deuxième partie de saison, par rapport à la première partie nous nous sommes améliorés dans le jeu sans ballon. Pour moi, en ce moment, Mbappé est le meilleur joueur du monde, un joueur seul ne pourra pas l’arrêter, nous devons être deux, trois, quatre, et défendre tous ensemble. C’est sur cela qu’il faut insister.”

Monaco “très bien physiquement”

Ben Yedder: “On est très bien physiquement, on a travaillé tout au long de la saison, on va séparer les deux matches (Paris et Lens), on est focalisés sur celui de demain.”

Kovac: “Nous n’avons pas peur de décliner physiquement, tous nos joueurs sont en forme, nous avons aussi assez de qualité sur le banc. Jouons demain (mercredi), ensuite nous verrons ce qu’il faut (faire) pour dimanche.”