Coupe de France: Payet, capitaine de l’OM hanté à Nice

Le capitaine de l’OM Dimitri Payet lors du quart de finale de Coupe de France à Nice, le 9 février 2022
Par Jeremy TALBOT / © 2022 AFP

Le capitaine de l’OM Dimitri Payet, ciblé par des sifflets constants, a été transparent mercredi en quart de finale de Coupe de France à Nice (4-1), comme hanté par sa dernière visite malheureuse à l’Allianz Riviera il y a plus de cinq mois.

Le milieu de 34 ans est reparti la tête basse de l’enceinte azuréenne, où il avait vécu, déjà, une de ses pires soirées de la saison le 22 août, recevant une bouteille d’eau en plastique dans la nuque avant d’être mêlé à une houleuse invasion de terrain.

Les supporters des Aiglons ont gardé une rancoeur tenace pour le N.10 de l’Olympique de Marseille, le grand rival régional qui avait refusé de reprendre le match de Ligue 1, à la fin de l’été, après une soirée de chaos.

Après les incidents, l’OGC Nice avait été lourdement sanctionné: retrait de deux points (dont un avec sursis), huis clos total pour trois matches et match contre l’OM à rejouer, sans public et sur terrain neutre.

Mercredi, Payet a reçu un accueil hostile d’une Allianz Riviera à guichets fermés, avec plus de 33.000 supporters locaux, récoltant des chants insultants dès l’échauffement, des huées durant l’annonce des compositions d’équipe et des sifflets nourris sur son premier ballon touché. Comme sur les suivants, d’ailleurs.

Comme engourdi, l’international français a traversé la rencontre comme un fantôme, si loin de l’influence qu’il peut si souvent avoir parmi les Phocéens.

Sans jus ni inspiration

Au tour précédent, contre Montpellier en 8e de finale (1-1, 5 tab à 4), c’est lui qui avait scellé la qualification marseillaise en réussissant son tir devant le Virage Sud, vide, mais qui lui avait dédié un vaste tifo où il était couronné “The King”.

Le roi était sans couronne, sans jus et sans inspiration mercredi.

Sa frappe enroulée, d’habitude clinique, s’est par exemple envolée au-dessus de la cage (42e) sur une passe en retrait d’Under, retombant chez les ultras de la tribune “Populaire Sud” qui venaient de déployer une banderole “Marseillais vos mères sont plus sales que vos rues”…

Une fois n’est pas coutume, il a loupé des renversements de jeu plutôt faciles, s’est montré pas assez tranchant dans ses coups francs et ses centres. Et quand il en a enfin réussi un, le bénéficiaire Cédric Bakambu a été signalé hors jeu après avoir fait trembler les filets (48e).

Payet ne sera pas le successeur de Jean-Pierre Papin, le dernier capitaine de l’OM à avoir soulevé la Coupe de France, en 1989 aux dépens de Monaco.

A 34 ans, l’international français aux 38 sélections a perdu une belle occasion de remplir son armoire à trophées, dans une Coupe de France où le double tenant du titre, le Paris SG, est au tapis.

Dans le camp d’en face, Nice s’est donné le droit de rêver à un premier titre dans la compétition depuis son dernier, en 1997, grâce à une jeune doublette d’attaquants redoutables: Amine Gouiri (21 ans), auteur de l’égalisation, et Justin Kluivert (22 ans), double buteur (29e, 49e) et passeur décisif sur la dernière réalisation signée Andy Delort (61e).