Coupe de France: Lille écarte facilement Auxerre

La joie de l’arrière turc de Lille, Zeki Celik, après avoir marqué le 3e but face à Auxerre, lors du 32e de finale de la Coupe de France, le 18 décembre 2021 au Stade Pierre-Mauroy à Villeneuv-d’Ascq
/ © 2021 AFP

Lille a battu facilement Auxerre (Ligue 2) à l’issue d’une prestation sérieuse au Stade Pierre-Mauroy (3-1), samedi lors des 32e de finale de la Coupe de France.

La logique a été respectée entre le champion de France en titre, seulement 11e de Ligue 1, et l’équipe bourguignonne, 3e de L2 et à la lutte pour la montée dans l’élite.

Avec une équipe un peu remaniée, le Losc l’a emporté grâce à des buts d’Angel Gomes (23e), Jonathan David (33e) et Zeki Celik (39e), tandis que Régis Dugimont a réduit le score pour les Auxerrois, qui ont affiché un joli visage (48e).

Les Dogues, à la peine en championnat malgré des performances plus consistantes récemment, ont fait le plein de confiance avant un déplacement capital mercredi à Bordeaux qui pourrait leur permettre, enfin, de basculer dans la première partie de tableau.

Pour cette rencontre, la dernière des Lillois au Stade Pierre-Mauroy en 2021, l’entraîneur nordiste Jocelyn Gourvennec avait d’ailleurs laissé au repos plusieurs cadres en vue du duel face aux Girondins. Ainsi, les défenseurs Sven Botman et Reinildo, et les milieux Benjamin André et Jonathan Bamba ne figuraient pas dans le onze de départ.

Les Dogues ont logiquement pris le contrôle des opérations dès l’entame de match, mais ont peiné à se montrer dangereux lors des vingt premières minutes hormis sur corner, où la tête de Tiago Djalo a été repoussée par Théo De Percin (16e).

Mais ils ont ensuite fait preuve d’un réalisme froid pour assommer les Auxerrois : c’est d’abord Gomes qui a ouvert le score après un bon travail de Burak Yilmaz (1-0, 23e), puis David a marqué son 15e but de la saison, toutes compétitions confondues, sur un service parfait du Turc (2-0, 33e) et Celik a triplé la mise sur une belle ouverture d’Amadou Onana (3-0, 39e).

L’AJA a relancé un semblant de suspense au retour des vestiaires en réduisant la marque par Dugimont après un corner mal dégagé par les Nordistes (3-1, 48e).

Les Lillois sont repartis de plus belle mais ont manqué d’efficacité, à l’image d’Yilmaz (52e, 54e), et de réussite quand la pelouse catastrophique a entraîné des faux rebonds au moment où David (58e) ou le buteur turc (61e) allaient frapper, ou encore sur une tête de Yusuf Yazici sur le poteau (79e).