Coupe de France: Lens renverse Lille au bout du suspense

L’explosion de joie des joueurs du RC Lens après leur qualification pour les 8e de finale de la Coupe de France aux dépens de Lille à Bollaert, le 4 janvier 2022
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2022 AFP

Après avoir égalisé au bout du temps additionnel, Lens a arraché la qualification aux tirs au but (2-2, 4 t.a.b. à 3) face à une équipe de Lille décimée par six cas de Covid, mardi en 16e de finale de la Coupe de France.

Un doublé de Seko Fofana (67e, 90e+5), qui avait répondu à un autre doublé d’Amadou Onana (29e, 33e), a permis aux Sang et Or d’arracher la séance de tirs au but qu’ils ont remportée sur une dernière tentative de leur capitaine, véritable héros de la soirée.

Trois mois après un succès (1-0) en championnat, le RCL enregistre une nouvelle victoire face à son ennemi juré, pour le plus grand plaisir de ses fans. Il jouera une nouvelle fois devant son public en huitièmes, en accueillant un autre club de L1, l’AS Monaco, fin janvier.

Dans un stade Bollaert bruyant malgré une jauge à 5.000 supporters, massés dans la même tribune, les Dogues ont réalisé un match sérieux mais ont fini par payer leur manque d’efficacité.

Malgré une dizaine d’absences, l’entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec avait promis d’aligner une équipe de départ “compétitive” et il a tenu parole puisque tous les joueurs qui ont débuté étaient des habitués de la L1.

En revanche, sur les huit remplaçants, seul Isaac Lihadji, remis juste à temps du Covid, avait joué avec les pros cette saison !

En début de rencontre, les Sang et Or ont mis la pression sur les Dogues et se sont rapidement montré dangereux par Arnaud Kalimuendo (5e) et Florian Sotoca (13e) qui ont buté sur un Ivo Grbic inspiré, tandis que Fofana n’a pas trouvé le cadré (7e).

Pourtant, la meilleure occasion a été en faveur de Lille: après un joli débordement côté droit, Gabriel Gudmundsson a servi en retrait Yazici, dont la reprise a été détournée par Wuilker Farinez sur la barre transversale (8e).

Fofana répond à Onana

Petit à petit les débats se sont équilibrés et Onana a ouvert le score sur un centre de Tiago Djalo prolongé par Kevin Danso (0-1, 29e).

Peu après, le capitaine des Diablotins, les Espoirs belges, s’est offert un doublé sur un service de Bamba, qui avait été bien lancé par Yazici (0-2, 33e).

Dans la foulée, Onana est même passé tout près du triplé en reprenant de la tête une tentative de son coéquipier turc qui avait été déviée par Danso (34e).

Le RCL a fini par réagir avec une frappe de Jonathan Clauss détournée par Grbic (38e), puis une frappe dévissée de David Pereira Da Costa (42e).

Au retour des vestiaires, Lens a remis la pression mais les tirs de Cheick Doucouré (47e) et Kalimuendo (51e) n’ont pas inquiété le gardien lillois.

A l’heure de jeu, le Losc a disposé de deux occasions pur tuer le suspense, mais Gudmundsson a manqué le cadre (63e) puis n’a pas assez appuyé son centre en retrait pour Onana (65e).

Le RCL a profité de ce manque d’efficacité pour réduire le score par Fofana au terme d’une action débutée par une touche signalée pour Lille… mais jouée rapidement par le Lensois Corentin Jean (1-2, 67e).

Après un tir sur le poteau de Yazici (84e), décidément malheureux, et une tentative d’Ibrahima Baldé sur la barre (89e), Fofana a arraché l’égalisation au bout du temps additionnel (2-2, 90e+5), avant de donner la victoire aux siens en marquant le dernier tir au but.