Coupe de France: Le Red Star surprend Lens, Montpellier qualifié difficilement

La joie de Pape Meissa Ba, auteur du premier but du Red Star contre Lens en Coupe de France, le 6 mars 2021 au Stade Bauer à Saint-Ouen
Par Jérémy TALBOT / © 2021 AFP

La réunification des clubs professionnels et amateurs en 16es de finale de Coupe de France a été fatale samedi à Lens, surpris 3-2 par le Red Star (National), mais pas à Montpellier qui a peiné contre Alès (2-1), formation de 5e division.

Les Sang et Or, étonnants cinquièmes de Ligue 1, ont mordu la poussière au stade Bauer de Saint-Ouen où le Red Star, club populaire de la banlieue nord de Paris, a marqué le but de la délivrance à la 91e minute par le remplaçant Alan Dzabana.

Chez elle, l’équipe de Seine-Saint-Denis a offert une résistance de chaque instant, bien aidée en seconde période par l’arrivée inopinée d’une trentaine de fidèles supporters rebelles, formant un mini-kop avec chants, écharpes aux couleurs du club et respect des gestes barrière… jusqu’au but vainqueur.

Le huis clos a craqué et Lens aussi. Les Lensois, surpris par l’ouverture précoce du score (21e), pensaient avoir réparé leur erreur initiale grâce à Facundo Medina (29e) et Cheick Doucouré (49e), déjà buteur au tour suivant contre Nantes.

Mais les Franciliens ont égalisé à dix minutes du terme (83e) avant de s’imposer sur le gong par un joueur entré en jeu un quart d’heure plus tôt.

Laborde, entrée gagnante

Plus au sud, c’est aussi un remplaçant qui a sorti Montpellier du piège dressé par Alès-en-Cévennes, formation de National 3 (5e div.) sans complexe: Gaëtan Laborde, laissé sur le banc comme plusieurs autres titulaires habituels, a fait respecter la hiérarchie en fin de partie.

L’ancien Bordelais a marqué (84e) vingt minutes après être sorti du banc.

L’équipe de Sedan, redescendue au quatrième échelon national (N2), a dû de son côté attendre la seconde période pour s’imposer 2-0 devant Saint-Louis Neuweg, une équipe de N3 située dans le Haut-Rhin.

Dans l’après-midi également, les Haut-Savoyards de Rumilly-Vallières (N2) ont surpris Annecy (N1) à l’issue d’une séance de tirs au but, alors que les deux équipes étaient à 1-1 à la fin du temps réglementaire.

Le Paris SG, tenant du titre, tentera en soirée (21h10) à Brest de montrer un visage conquérant, quatre jours avant la réception du FC Barcelone de Lionel Messi en huitième de finale retour de Ligue des champions.

Plus tôt, le petit poucet métropolitain, l’US Montagnarde (R1, 6e division), se déplacera à Saumur (N3) avec l’espoir de prolonger sa belle aventure. Les Morbihanais avaient fait sensation au tour précédent en éliminant Saint-Brieuc, équipe de N1, aux tirs au but.

L’Olympique lyonnais, actuel troisième de Ligue 1, reçoit par ailleurs Sochaux, actuel septième de Ligue 2.