Coupe d’Angleterre : Leicester rejoint Chelsea en finale, retour limité du public

L’attaquant nigérian de Leicester, Kelechi Iheanacho, buteur lors de la demi-finale de la Coupe d’Angleterre contre Southampton, à Wembley, le 18 avril 2021
/ © 2021 AFP

Leicester a battu Southampton (1-0) dimanche à Wembley pour se hisser en finale de la Coupe d’Angleterre, pour la première fois de son histoire, devant la présence de 4.000 spectateurs au stade, une première depuis le mois de décembre.

Le retour du public pour cette deuxième demi-finale a marqué une nouvelle étape dans la lente reprise de la vie sociale, six jours après la réouverture des commerces non-essentiels. Le Premier ministre britannique Boris Johnson l’a présenté avant tout comme une expérimentation visant à garantir la réouverture sécurisée des grandes manifestations sportives ou musicales, sans passeport sanitaire dans un premier temps.

L’accès au stade est soumis à des conditions drastiques : un test PCR négatif, ainsi qu’un test antigénique avant le match, et encore un nouveau test cinq jours maximum après la rencontre, le port du masque restant obligatoire.

Ces invités, essentiellement des travailleurs des services de santé, ou des résidents du comté du Brent, au nord-ouest de Londres, ont eu des difficultés à se faire entendre au milieu des 90.000 places de l’immense Wembley. Leur manifestation la plus marquante est intervenue après la minute de silence dédiée au Prince Philip, avec quelques secondes d’applaudissements nourris. Même si des centaines de personnes se sont levées pour célébrer le seul but de la rencontre, l’ambiance est restée relativement neutre.

Il faudra encore attendre une semaine et la finale de la Coupe de la Ligue pour voir de vrais supporters à Wembley : 8.000 supporters de Tottenham et Manchester City seront présents dimanche le 25 avril. La finale de la Coupe d’Angleterre, le 15 mai, devrait rassembler 21.000 personnes, dont plusieurs milliers en provenance de Leicester.

Spectacle minimaliste

Peut-être troublés par la présence de spectateurs, devenue inhabituelle, et surtout par l’enjeu d’une place en finale de coupe, les deux équipes se sont peu livrées en première période.

Lancé par Tielemans, Jamie Vardy a raté une grosse occasion à la 33e minute, gêné par une bonne sortie de Forster. La formation de Brendan Rodgers, actuelle troisième de Premier League, n’a pas réussi à déséquilibrer Southampton, la troisième pire défense du championnat. Les Saints, de leur côté, sont restés très prudents et n’ont pas tiré une seule fois au but.

Ils ont essayé de jouer plus haut au retour des vestiaires, et l’ont chèrement payé avec une contre-attaque menée par Vardy, dont le centre a trouvé Kelechi Iheanacho. Le Nigérian s’y est pris à deux fois pour ouvrir le score (1-0, 55e).

La réaction de Southampton a été immédiate, mais imprécise, avec notamment deux tirs lointains d’Ibrahima Diallo, le second frôlant la lucarne gauche de Kasper Schmeichel (64e).

Brendan Rodgers a renforcé son milieu avec les rentrées d’Albrighton et Maddison, ce qui a permis aux Foxes d’étouffer les ambitions de leurs adversaires. Avec un peu de réussite, Maddison (77e, 79e) et Iheanacho (90e+2) auraient pu les mettre à l’abri.

Les supporters de Leicester peuvent rêver de la première Coupe d’Angleterre de leur histoire, cinq ans après avoir remporté un titre historique de champion d’Angleterre. Leur dernière finale de Coupe remonte à 1969. Ils ont entretemps remporté la Coupe de la Ligue, en 2000.