Un employé des services de santé marocains lors d’une intervention liée au coronavirus, à l’aéroport Mohammed V à Casablanca, le 3 mars 2020
/ © 2020 AFP

Les autorités marocaines ont restreint jeudi les rassemblements sportifs et culturels, imposant notamment le huis clos pour toutes les rencontres sportives, dans une circulaire destinée à prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

Cette circulaire adressée à différentes instances et administrations interdit toutes les manifestations “avec une participation de personnes venant de l’étranger” et celles rassemblant plus de 1.000 personnes, selon une copie transmise à l’AFP.

Les rencontres sportives nationales ou internationales sont cependant autorisées “à condition de se dérouler à huis clos” mais tous les festivals culturels sont interdits, à l’exception des “moussems”

fêtes votives traditionnellement organisées au fil des mois à travers tout le pays-, selon les restrictions décidées jusqu’à fin mars par le ministère de la Culture et des Sports.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a déjà imposé le huis clos pour tous les matches de football, toutes compétitions et toutes catégories, pour “la sécurité des joueurs, des entraîneurs et des supporteurs”, selon un communiqué publié sur son site internet.

Le royaume a fait état jeudi d’un deuxième cas confirmé de contamination, une Marocaine de 89 ans arrivée d’Italie fin février qui se trouve dans un état “critique du fait qu’elle souffre d’une maladie chronique”, comme l’a précisé jeudi le ministère de la Santé.

Plusieurs manifestations publiques, comme le salon annuel de l’agriculture, avaient déjà été annulées par précaution ces derniers jours.

Les annulations de voyages liées au risque sanitaire commencent à peser sur le secteur touristique, selon la presse marocaine.

Les autorités marocaines s’efforcent dans le même temps de lutter contre la multiplication des “fake news” concernant l’épidémie sur les réseaux sociaux et plusieurs personnes ont été arrêtées à ce sujet ces derniers jours.