Copa América: Messi va devoir “suer” face au Brésil, dit Gabriel Jesus

L’Argentin Lionel Messi lors du quart de finale face au Venezuela à Rio de Janeiro le 28 juin 2019
/ © 2019 AFP

Lionel Messi et Sergio Agüero sont prévenus: ils vont devoir “suer” pour forcer le verrou de la défense brésilienne, a déclaré samedi Gabriel Jesus, attaquant de la Seleçao, trois jours avant la demi-finale de Copa América entre Brésil et Argentine.

“C’est vrai qu’ils ont Messi, le meilleur joueur du monde, et Agüero, un des meilleurs avant-centres, mais ils vont devoir suer pour passer”, a affirmé en conférence de presse le Brésilien de 22 ans, qui est concurrent direct d’Agüero pour une place de titulaire en pointe de l’attaque de Manchester City.

Même si le Brésil n’a pas encaissé le moindre but depuis le début de la compétition et l’Argentine a su garder sa cage inviolée lors des deux derniers matches, Gabriel Jesus ne croit pas à un match fermé pour le choc de mardi, à Belo Horizonte.

“Je ne crois pas que l’Argentine vienne ici pour se défendre. Ils ont des joueurs offensifs de qualité et vont nous attaquer aussi. Ça rendra le match agréable à jouer et à regarder”, a expliqué le numéro 9 de la Seleçao.

Les quarts de finale de la Copa América ont été très décevants en terme de spectacle, avec seulement deux buts marqués, lors de la victoire 2-0 de l’Argentine sur le Venezuela, et trois rencontres décidées aux tirs au but, après un match nul et vierge dans le temps réglementaire.

Le joueur formé au Palmeiras est conscient du fait que le Brésil “a plus de pression” parce qu’il joue à domicile, même s’il sait que l’Argentine est aussi attendue au tournant “parce que c’est un grand classique, la plus grande rivalité entre deux sélections nationales”.

“Deux géants du foot vont s’affronter, deux équipes chargées d’histoire”, a-t-il conclu.

Si l’Argentine remporte le tournoi en terre ennemie, elle égalera le record de titres de l’Uruguay en soulevant son 15e trophée de la Copa América.

Le Brésil n’a gagné “que” huit fois la compétition, mais reste la nation la plus titrée de l’histoire de la Coupe du monde, qu’elle est la seule à avoir remportée cinq fois.