Christian Gourcuff tendu avant ses retrouvailles avec Rennes

L’entraîneur de Nantes, Christian Gourcuff, lors de la réception de Bordeaux, en Ligue 1, le 26 janvier 2020
/ © 2020 AFP

La conférence de presse a duré moins de 7 minutes: Christian Gourcuff, l’entraîneur du FC Nantes, limogé par Rennes il y a un peu plus de deux ans, a affiché sa mauvaise humeur mercredi, avant de retrouver son ancien club vendredi.

“Je ne parlerai pas de Rennes”, a-t-il coupé, en réponse à une question à propos du match fou mardi soir entre Rennes et Angers en 8e de finale de la Coupe de France (Victoire de Rennes 5 à 4 après prolongation).

A deux jours du déplacement chez le rival breton pour le compte de la 22e journée de Ligue 1 (20H45), le ton est donné, même si l’entraîneur avait déjà la même mine fermée dimanche soir après la défaite face à Bordeaux (1-0).

Au cours de cette courte conférence de presse, Gourcuff a cependant évoqué les Rennais, assurant par exemple qu’ils avaient l’effectif suffisant pour “faire tourner” et digérer la prolongation du match de mardi contre Angers.

Alors que les deux équipes jouent actuellement toutes les deux le haut du tableau, il a aussi dit s’attendre à “un match difficile”.

“C’est une bonne équipe qui est en période de confiance”, a expliqué le Breton, tout en assurant se concentrer sur ses joueurs: “Le principal c’est déjà de faire l’analyse des manques qu’on a affichés dimanche pour y remédier”.

Entraîneur emblématique de Lorient (2003-2014), Gourcuff a officié deux fois à Rennes (2001-2002 puis 2016-2017) et garde une certaine rancoeur.

“Comme la première fois, je me suis fait virer par la holding et des mecs que je ne connaissais pas”, avait-il expliqué au Télégramme quelques mois après son éviction en novembre 2017, à la suite de l’arrivée du président Olivier Létang, qu’il considère comme l’incarnation du football soumis à l’argent-roi.

“Je vis ça comme une trahison (…). C’est pire qu’un regret, c’est la haine !”, avait-il ajouté.