Chine: un club de football de 1ère division disparaît

Un fan du club de foot chinois de Chongqing Liangjiang Athletic, pose une banderole après la dissolution du club criblé de dettes le 24 mai 2022
/ © 2022 AFP

Le club de football Chongqing Liangjiang Athletic (1ère division chinoise), criblé de dettes, a annoncé mardi sa dissolution, devenant la dernière équipe en date retirée d’un championnat de Chine, autrefois connu pour ses dépenses somptuaires.

“C’est avec un immense regret que nous avons décidé de nous retirer du championnat de Chine de football professionnel et donc de dissoudre l’équipe”, a indiqué le club de la ville de Chongqing (sud-ouest) dans un communiqué.

Entraîné un temps par le technicien néerlandais Jordi Cruyff (2018-2019), le Chongqing Liangjiang Athletic disparaît seulement une dizaine de jours avant l’ouverture du championnat le 3 juin prochain.

Il s’agit d’un nouveau coup dur en termes de crédibilité pour le football chinois, alors que le président Xi Jinping entend faire de son pays une “puissance mondiale” du ballon rond, capable d’organiser et de remporter une Coupe du monde.

Plusieurs clubs de Super League (1ère division chinoise) perclus de dettes ont disparu ces dernières années, dont le Jiangsu Suning, champion de Chine 2020.

Les répercussions de la pandémie de Covid-19 et le modèle de développement du football chinois ont eu raison des finances du Chongqing Liangjiang Athletic.

Les tentatives de réforme de la structure de l’actionnariat ont échoué, ce qui a entraîné le gel de ses comptes et “d’énormes difficultés” pour le personnel, écrit par ailleurs le club.

En six ans, les propriétaires ont investi 3 milliards de yuans (420 millions d’euros) dans l’équipe basée dans la grande ville de Chongqing comptant 32 millions d’habitants, selon la presse chinoise.

Depuis le début de la pandémie, la Chine a annulé ou reporté la quasi-totalité des grands événements sportifs organisés sur son sol, notamment internationaux, à part les Jeux olympiques et paralympiques en février-mars à Pékin.

La Super League de football devrait se disputer dans des stades vides, sur terrain neutre, toujours en raison des restrictions liées au Covid-19.