L’entraĂ®neur de Guangzhou Evergrande Fabio Cannavaro (g) suit le match contre les Japonais des Urawa Red Diamonds en demies de la Ligue des champions d’Asie, le 23 octobre Ă  Canton
/ © 2019 AFP

L’avenir de Fabio Cannavaro au Guangzhou Evergrande (1re division chinoise) semblait lundi hautement compromis, l’entraĂ®neur italien ayant Ă©tĂ© envoyĂ© en “formation” et remplacĂ© par le capitaine de l’Ă©quipe, la presse locale Ă©voquant son limogeage.

L’ambitieux club basĂ© Ă  Canton (sud), a fait cette annonce dimanche après un nul (2-2) contre le modeste Henan Jianye, un rĂ©sultat dĂ©cevant qui rĂ©duit son avance Ă  la tĂŞte de la Super League Ă  seulement un point.

Fabio Cannavaro, 46 ans, ne s’est pas prĂ©sentĂ© Ă  la confĂ©rence de presse d’après-match, dans un contexte tendu oĂą son Ă©quipe n’a gagnĂ© qu’une seule rencontre sur neuf toutes compĂ©titions confondues.

Mercredi, le Guangzhou Evergrande avait perdu (0-3) en demi-finales de la Ligue des champions asiatique contre les Japonais d’Urawa Reds. Une dĂ©sillusion pour ce club dĂ©jĂ  vainqueur de l’Ă©preuve Ă  deux reprises (2013, 2015).

Dans une courte “annonce spĂ©ciale”, l’Ă©quipe championne de Chine Ă  sept reprises entre 2011 et 2017 a indiquĂ© que son capitaine, Zheng Zhi, remplacerait lundi Cannavaro pendant que celui-ci suivrait une “formation Ă  la culture d’entreprise”.

Le Guangzhou Evergrande n’a pas fourni d’explication ni prĂ©cisĂ© quel Ă©tait dĂ©sormais le statut de l’ex-international italien, arrivĂ© au club en novembre 2017 pour prendre la succession de l’entraĂ®neur brĂ©silien Luiz Felipe Scolari.

Une vidĂ©o diffusĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux montre Fabio Cannavaro quitter le stade dimanche, serrer des mains et faire un signe d’au revoir.

Selon plusieurs médias locaux, les dirigeants du Guangzhou Evergrande auraient déjà décidé de se séparer du vainqueur de la Coupe du monde 2006.

S’il est officiellement limogĂ© par le club de Canton, il s’agirait de la seconde fois, après son premier passage Ă  la tĂŞte de l’Ă©quipe en 2014-2015.

Fabio Cannavaro, ex-défenseur du Real Madrid et de la Juventus, a connu une année 2019 agitée.

Il avait Ă©tĂ© nommĂ© sĂ©lectionneur de la Chine en mars, en plus de son poste d’entraĂ®neur de club. Mais il avait jetĂ© l’Ă©ponge dès avril après seulement deux matches

des dĂ©faites humiliantes face Ă  la ThaĂŻlande et Ă  l’OuzbĂ©kistan.

Guangzhou Evergrande était ensuite remonté tout en haut de la Super League, mais a connu un passage à vide. Et le Shanghai SIPG, équipe championne en titre où évoluent les Brésiliens Hulk et Oscar, est revenue juste derrière à la deuxième place.