L’entraîneur de Guangzhou Evergrande Fabio Cannavaro suit la demi-finale de la Ligue des champions d’Asie contre les Japonais des Urawa Red Diamonds, le 23 octobre 2019 à Canton
/ © 2019 AFP

L’ex-Ballon d’or Fabio Cannavaro reste pour le moment entraîneur du Guangzhou Evergrande (1ère division chinoise) mais a été sévèrement recadré et prié de redresser la barre par la direction du club.

Fabio Cannavaro, 46 ans, avait la semaine dernière été envoyé en “formation à la culture d’entreprise” et remplacé sur le banc par le capitaine de l’équipe, Zheng Zhi.

Leader du championnat chinois, le Guangzhou Evergrande a enchaîné les mauvaises performances récemment, avec une seule victoire lors de ses neuf derniers matchs toutes compétitions confondues. Son avance en tête du championnat s’est réduite à un point, et le club a été éliminé en demi-finales de la Ligue des champions asiatique de football.

Fabio Cannavaro est de retour sur le banc, mais seulement après avoir témoigné d’une “profonde réflexion personnelle” sur ses performances dans un rapport, a annoncé le club.

Dans une publication, dimanche soir par un compte officiel sur un réseau social chinois, le club a critiqué la “faible capacité (de Fabio Cannavaro) à corriger ses erreurs, et sa gestion insuffisamment stricte des joueurs”.

“Si vous le faites, faites-le de votre mieux”, lui aurait dit Xu Jiayin, le PDG d’Evergrande, groupe immobilier propriétaire du club, selon la publication.

Ballon d’or en 2006, Fabio Cannavaro avait déjà été limogé en 2015 par le Guangzhou Evergrande après un premier passage de six mois à la tête de l’équipe avant de revenir en 2017.

Il avait également pris la tête de la sélection chinoise en mars mais avait jeté l’éponge dès avril après seulement deux matchs, deux défaites humiliantes face à la Thaïlande et à l’Ouzbékistan.