C4: Rennes prend une option pour la phase de groupes

Communion totale entre les joueurs de Rennes et leurs supporters à l’issue du match contre Rosenborg au Roazhon Park, le 19 août 2021
/ © 2021 AFP

Rennes a pris une option pour la phase de groupes de la Ligue Europa Conférence en s’imposant 2-0 en barrage aller contre les Norvégiens de Rosenborg, jeudi au Roazhon Park.

Vainqueurs grâce à deux buts de la tête de Nayef Aguerd (15e) et Serhou Guirassy (84e) devant un stade à moitié plein, les hommes de Bruno Genesio devront cependant se méfier des athlétiques attaquants norvégiens lors du match retour le 26 août à Trondheim.

La règle du but à l’extérieur n’existe plus et l’entraîneur de Rosenborg, Age Hareide, a prévenu: “A domicile, on peut battre n’importe qui”.

Nouvelle compétition de l’UEFA, la Ligue Europa Conférence est un objectif majeur du Stade rennais, qui a déboursé près de 50 millions d’euros cet été pour recruter à hauteur de ses ambitions européennes.

“Soyers à la hauteur de vos ambitions… Qualifiez-vous!”, prévenait d’ailleurs la grande banderole des Ultras à l’entrée des joueurs.

Dès les premiers échanges, les Rennais ont semblé répondre à l’appel en semant la panique dans le camp de Rosenborg.

Installés devant le but du capitaine André Hansen, les hommes de Bruno Genesio se sont créé plusieurs occasions, obligeant même le gardien norvégien à un double arrêt face à Baptiste Santamaria, le milieu défensif arrivé mardi de Fribourg et déjà titulaire, puis Nayef Aguerd (8e).

Et c’est Aguerd qui a trouvé le premier le chemin des filets: après un travail de récupération de Santamaria, sur une passe en retrait de Jérémy Doku, Benjamin Bourigeaud a délivré un centre millimétré pour la tête du défenseur central marocain (1-0, 15e).

Et cette fois-ci, pas d’égalisation dans les minutes qui ont suivi, comme Rennes a connu lors de ses deux premiers matches de Ligue 1 contre Lens et à Brest, tous deux terminés sur un décevant 1-1.

Guirassy double la mise

Malgré une tendance au retour de la passe à 10 à l’arrière et quelques approximations techniques, les Rennais ont maintenu la pression. Aguerd n’a pas été loin de doubler la mise sur un énième corner (28e).

En face, Alfred Gomis a dû attendre la fin de la première période pour se voir sollicité, sur un tir d’Edvard Tagseth (36e) puis un coup franc de Stefano Vecchia (40e). Mais il a eu chaud sur un centre à ras de terre d’Even Hovland qui n’a pas trouvé preneur (61e).

Parce que les Rennais ont tardé à concrétiser leur domination, à l’image de Jérémy Doku, toujours impressionnant de vitesse et de puissance, et toujours aussi maladroit dans le dernier geste.

Ainsi, le jeune ailier belge, récupérant la balle dans le camp rennais, a fait une démonstration pour effacer trois adversaire… et s’arrêter à l’entrée de la surface pour une inoffensive passe en retrait (61e).

A l’issue d’une seconde période plus brouillonne, qui a vu les Norvégiens reprendre de l’allant, l’entrée en jeu de Serhou Guirassy a redonné du piquant à l’attaque rennaise.

Après plusieurs alertes, Guirassy a doublé la mise de la tête sur un magnifique centre de Bourigeaud, copie quasi-conforme de son but contre Brest dimanche dernier en championnat (2-0, 84e).

En acclamant les joueurs à l’issue du match, les supporters leur ont aussi rappelé qu’avant le match retour, ils étaient attendus à ce niveau lors du derby contre Nantes dimanche en championnat. Pour ce match, le stade sera plein.