C3: Reims écarte le Servette de Genève dans la douleur

Le trophée de la Ligue Europa exposé avant la dernière finale disputée à huis clos à Cologne, le 21 août 2020
/ © 2020 AFP

Malmené durant tout le match, Reims a tout de même réussi ses retrouvailles avec l’Europe en décrochant son billet pour le 3e tour de qualification de la Ligue Europa après sa victoire (1-0) sur la pelouse du Servette de Genève, jeudi.

Le club champenois, qui l’a emporté grâce à un but de l’international kosovar Valon Berisha inscrit en tout début de rencontre (4e), se déplacera jeudi prochain sur la pelouse des Hongrois de Fehervar, vainqueurs des Maltais d’Hibernians (1-0).

Les Rémois devront se méfier de cet adversaire qui avait éliminé Bordeaux en barrages de C3 il y a seulement trois ans.

Double finaliste de la Coupe des clubs champions face au Real Madrid (1956, 1959), Reims retrouvait la scène européenne après plus de 57 ans d’absence. Et il a enregistré son premier succès depuis la correction (5-0) infligée à l’Austria Vienne grâce notamment à un doublé de Raymond Kopa en 8e de finale retour de C1 le 14 novembre 1962…

Mais les joueurs de David Guion ont souffert durant tout le match pour se défaire d’une enthousiaste mais maladroite équipe du Servette, qui avait terminé 4e du dernier championnat de Suisse.

“Même si on avait quelques situations, on n’a pas su mettre ce deuxième but qui nous aurait rassurés. On est une jeune équipe, on a encore besoin de confiance pour mieux s’exprimer”, a souligné l’entraîneur rémois.

Privés de leur capitaine et patron de la défense centrale Yunis Abdelhamid, testé positif au Covid-19, les joueurs marnais ont parfois semblé perdus et ont souvent été acculés devant leur surface par les Genevois.

“On a eu plus d’occasions qu’eux sur l’ensemble du match, mais ils ont été plus réalistes. On n’était pas assez précis dans notre jeu, on aurait pu jouer trois semaines sans marquer…”, a déploré le technicien suisse Alain Geiger.

Dès le début du match, disputé à huis clos, le Servette a pris le contrôle des opérations et s’est procuré la première occasion, un coup franc de Miroslav Stevanovic qui a été dégagé du poing par Predrag Rajkovic (2e).

Froide efficacité

Mais le Stade de Reims a fait preuve d’une froide efficacité en ouvrant le score sur sa première incursion dans la surface: décalé côté gauche, le Suisse Derek Kutesa, formé au Servette, a fixé son défenseur avant de délivrer un centre repris victorieusement par Berisha (0-1, 4e).

Ce but a donné un coup de fouet aux Suisses, soutenus par de bruyants supporters massés en dehors du stade, qui ont ensuite multiplié les situations par Stevanovic (11e), Kastriot Imeri (13e) ou encore Timothé Cognat (17e).

Rajkovic a ensuite été vigilant sur une tête d’Imeri (35e) et une frappe de Varol Tasar (44e).

En difficultés, les Rémois ont réagi timidement, avec deux tirs non cadrés de Kutesa (24e) et Berisha (31e).

Après la pause, le Servette a continué de pousser, à l’image de cette frappe de Grejohn Kyei, l’attaquant formé à Reims, contrée in extremis par Marshall Munetsi (48e) ou d’un tir puissant d’Imeri juste au-dessus (50e).

Sans se montrer brillant, Reims a toutefois mieux colmaté les brèches qu’en première période et concédé peu d’occasions. Les Champenois ont même réussi à inquiéter la défense suisse, manquant notamment le break par El Bilal Touré (60e) ou Kaj Sierhuis, qui a trouvé le poteau (90e+3).

Heureusement pour eux, ils avaient assuré l’essentiel plus tôt, s’évitant ainsi une prolongation à l’issue incertaine.