C3: “On a l’ambition d’une grande équipe”, assure Soldado (Grenade) à l’AFP

L’attaquant espagnol de Grenade Roberto Soldado lors d’un match de Ligue Europa dans la ville andalouse, le 11 mars 2021
Par Gabriel RUBIO GIRON, Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Modeste, mais affamé: l’attaquant Roberto Soldado, passé par Tottenham en Angleterre et désormais grand artisan de la folle épopée de Grenade, assure à l’AFP que le club andalou “a l’ambition d’une grande équipe”, avant d’affronter Manchester United jeudi en quarts aller de Ligue Europa.

“On sait qu’on est une petite équipe, mais on a l’ambition d’une grande équipe”, a lancé Soldado dans un entretien à l’AFP, à la veille d’un des plus grands défis de l’histoire de ce club qui a fêté mardi ses 90 ans d’existence.

Après être revenu au sein de l’élite du football espagnol à l’issue de la saison 2018-2019, Grenade a fini 6e de Liga à la surprise générale en 2020, accrochant le premier ticket de son histoire pour une compétition européenne. Le club, davantage habitué à lutter pour le maintien, y brille match après match.

Au fil de leur parcours fou, les Andalous ont éliminé Naples en 16es de finale, et le club norvégien de Molde en 8es de finale, alimentant les espoirs des supporters.

“Rêver, c’est gratuit”

“Rêver, c’est gratuit. Ce dont on doit rêver, c’est du moment où on éliminera Manchester United. Car cette opportunité, on l’a, et on doit faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela arrive”, a prévenu Soldado.

Les “Red Devils” ont “de grands joueurs, et pas seulement un, ou deux, ou trois. Individuellement, ils sont bien supérieurs à nous, mais comme équipe… C’est là notre force, l’équipe. Et c’est sur ce plan que l’on doit se sentir supérieurs”, a confié l’avant-centre international espagnol (35 ans, 12 sélections).

A Grenade, “j’essaie d’apporter ma pierre à l’édifice, mon expérience, mon jeu, avec toutes les expériences que j’ai vécues dans ma carrière, comme tout autre vétéran”, sourit-il.

“On est dans un club qui est passé par de nombreuses années de souffrance, et maintenant, on est en train de traverser trois années glorieuses, la meilleure époque de ce club en 90 ans d’histoire”, souligne l’attaquant né à Valence, en fin de contrat en juin.

Depuis ses deux années en Angleterre, Soldado garde un “souvenir très positif” de ses affrontements face aux Mancuniens, notamment pendant la période des fêtes où le football ne fait pas relâche en Angleterre.

“Je me souviens d’un 1er janvier où j’avais dû manger les douze grains de raisin seul chez moi (tradition espagnole au Nouvel an, NDLR)… Mais ça avait valu le coup, puisque le lendemain, on avait gagné 2-1 chez eux! Donc oui, j’ai un bon souvenir d’Old Trafford”, sourit-il.

L’Angleterre, “trop de pression”

A bientôt 36 ans (le 27 mai), l’attaquant vit une seconde jeunesse à Grenade. Arrivé en juillet 2019 en provenance de Fenerbahçe, il a retrouvé un défi à sa taille, après être passé par le Real Madrid, Osasuna, Getafe, Valence, Villarreal, et n’avoir pas convaincu à Tottenham, sa seule expérience en Angleterre.

“Ça a été une trajectoire longue de 16 ou 17 ans, avec des hauts et des bas… J’ai pu jouer dans des clubs très importants, qui me faisaient rêver quand j’étais gamin. A Tottenham, peut-être que je n’étais pas prêt mentalement pour supporter autant de pression. Ils avaient mis beaucoup d’argent pour mon transfert (30 M EUR), et moi-même je me mettais beaucoup de pression dans ma tête… Mais hormis ma période à Tottenham, où je n’ai pas performé au niveau qu’on attendait de moi, pour le reste je suis très content du travail que j’ai fait, et très content de me sentir désiré après tant d’années et tous ces clubs”, savoure-t-il.

Soldado se souvient encore de son premier but continental. C’était en 2005, alors qu’il était encore un espoir du Real Madrid : pour sa première européenne, l’attaquant était entré à la 75e minute d’un match de Ligue des champions contre l’Olympiakos alors que le score était de 1-1, et avait repris de la tête un centre de David Beckham à la 87e pour permettre aux “Galactiques” de garder l’espoir de se qualifier pour les 8es de finales. “Inoubliable…”, résume-t-il.

Jeudi, son équipe actuelle, Grenade, comptera à nouveau sur Roberto Soldado pour tenter de faire trembler les filets de Manchester United et prolonger encore un parcours européen déjà historique.