C3: Monaco s’offre un 8e de finale grâce à sa victoire sur la Real Sociedad

La joie du milieu de terrain monégasque Youssouf Fofana, après son but marqué face à la Real Sociedad, lors de leur match de poules de la Ligue Europa Conférence, le 25 novembre 2021 au Stade Louis II
/ © 2021 AFP

Monaco s’est qualifié directement pour les 8e de finale de la Ligue Europa grâce à sa victoire sur la Real Sociedad (2-1) jeudi soir au Stade Louis-II, ce qui lui permet d’être assuré de la première place du groupe B.

Après Lyon lors de la 4e journée, c’est donc Monaco qui s’est offert une qualification directe pour le huitièmes de finale. Et ce dès la cinquième journée! Une vraie belle performance, tant ses principaux adversaires

la Real Sociedad, dauphin du Real Madrid en Espagne, et le PSV Eindhoven, deuxième derrière l’Ajax Amsterdam aux Pays-Bas

sont performants actuellement.

Auteure d’une bonne première période durant laquelle elle a marqué deux fois, l’équipe de la Principauté est parvenue à tenir après la pause.

Même si les dernières minutes ont été chaudes, si Benoît Badiashile s’est blessé (68e), si Youssouf Fofana s’est fait exclure pour un geste humeur (90e), le gardien allemand Alexander Nübel ne s’est fait peur qu’une seule fois après la pause. Mais l’international suédois Alexander Isak n’est pas parvenu à le battre (60e). Et Monaco, en délicatesse en Ligue 1, s’est donc qualifié directement sans devoir passer par les barrages.

Même sans son métronome, Aurélien Tchouameni, touché à un genou à l’entraînement de veille de match, et préservé pour les échéances futures, Monaco a bien débuté.

D’entrée, l’équipe de la Principauté a montré ses intentions: aller chercher son adversaire et le presser. Sofiane Diop a remis à Wissam Ben Yedder, dont la frappe a été contrée (6e). Diop, encore lui, a récupéré très haut, pour servir son capitaine, lequel a donné à Kevin Volland, imprécis (11e).

-Fofana buteur et exclu-

Même si les Basques, à la technique de haut-vol, ont, eux aussi, continué à attaquer, les hommes de Niko Kovac étaient bien les plus incisifs.

Logiquement, au sortir d’un une-deux entre Aleksandr Golovin et Ben Yedder, le Russe a offert à Volland son deuxième but européen de la saison (1-0, 28e).

Touchés, les Espagnols ont encore laissé leur gardien, Mathew Ryan, s’en sortir seul devant Ben Yedder (31e) et Djibril Sidibé (32e).

Mais le talent offensif est tel du côté de San Sebastian, qu’il suffit d’un rien pour rectifier une situation mal engagée. Servi en profondeur par l’international belge Adnan Januzaj, Isak a piqué son ballon pour joliment égaliser (1-1, 35e).

Fautif sur l’action, Badiashile s’est rattrapé dans la foulée. Sur un corner de Diop au deuxième poteau, il a remis parfaitement pour Fofana, vainqueur de son duel de la tête et buteur (2-1, 35e).

A la pause, le scénario était parfait pour les Rouge et Blanc. Alors l’entraîneur Imanol Alguacil a sorti sa star vieillissante David Silva et le défenseur Joseba Zaldua, averti, pour essayer de renverser la table, devant le Prince Albert d’un côté, et plus de mille supporters basques de l’autre. Mais Monaco a tenu et peut savourer une belle qualification.