C3: Monaco, accroché par Eindhoven, reste en tête du Groupe B

L’attquant de Monaco Djibril Sidibé (g) bute sur le gardien du PSV Eindhoven Joel Drommel en Ligue Europa, le 4 novembre 2021 à Monaco
/ © 2021 AFP

Monaco n’est pas parvenu à s’imposer devant le PSV Eindhoven (0-0) jeudi soir lors de 4e journée du Groupe B de Ligue Europa mais demeure en tête de sa poule.

Avec huit points, les hommes de Niko Kovac n’ont pas dilapidé le bénéfice de leur victoire en terre néerlandaise (2-1) il y a deux semaines.

Pourtant, cette fois-ci, Monaco n’est jamais parvenu à montrer des qualités de vitesse, en contre-attaque comme en attaque placée.

Comme dans l’autre rencontre du groupe, la Real Sociedad n’est pas parvenu à l’emporter devant les Autrichiens du Sturm Graz, Monaco possède toujours deux points d’avance sur les Espagnols, prochains adversaires au Stade Louis-II le 25 novembre prochain pour un match au sommet. En cas de victoire, Monaco sera alors assuré de terminer premier de sa poule.

Comme à l’aller, Kovac a donc décidé de laisser son capitaine et buteur, Wissam Ben Yedder, sur le banc, pour mettre en confiance la jeune recrue Myron Boadu. Malheureusement pour Monaco, lui et ses partenaires ont été trop malmenés durant la première période pour offrir une prestation présentable.

Monaco n’est jamais parvenu à s’approcher des buts de Joël Drommel et encore moins d’adresser une frappe cadrée.

Même sans ses pépites offensives, l’Anglais Noni Madueke et le Néerlandais Cody Gakpo, blessés, même sans son champion du monde Mario Götze, malade, le PSV Eindhoven a été maître du jeu devant ses 900 supporteurs, eux aussi maîtres du Stade Louis-II.

-Trois changements à la mi-temps-

Seul, Benoît Badiashile, combattant défensif a réussi à tenir debout la maison monégasque.

Mais après le match raté à Brest (0-2) dimanche dernier, cette mi-temps a été de trop. A la pause, Kovac a certainement levé très fort la voix. En tout cas, il a été radical. Il est passé d’un 3-5-2 à un 4-4-2 évolutif et, surtout, effectué trois changements.

Jean Lucas, inexistant, Axel Disasi, peu inspiré, et Ruben Aguilar, inoffensif, ont été remplacés par Djibril Sidibé, Aleksandr Golovin et Sofiane Diop.

Peu après, ce dernier, d’une bonne déviation, a permis à Boadu de se retrouver seul devant le gardien adverse (51e). Mais sa tergiversation est le signe de son manque de confiance actuelle. Il a été remplacé par Ben Yedder (66e).

La minute suivante, une tête d’Aurélien Tchouameni aurait pu permettre aux Rouge et Blanc de mener. Mais le capitaine et défenseur central brésilien André Ramalho du PSV veillait pour sortir le ballon de la tête (67e).

Moins dominateurs, les Néerlandais ont, pour leur part, continuer à développer un jeu offensif, pour tenter de l’emporter. Sans succès. Mais comme Monaco, Eindhoven peut toujours croire à une qualification. Pour cela, il faudra certainement gagner ses deux derniers matches.