C3: Leonardo Jardim imagine des confrontations franco-portugaises “équilibrées”

Le Portugais Leonardo Jardim, alors entraîneur du club saoudien d’Al-Hilal, le 6 février 2022 à Abou Dhabi lors du Mondial des clubs
/ © 2022 AFP

Présent au Portugal pour suivre “à titre personnel”, les rencontres de Ligue Europa entre Porto et Lyon mercredi, puis entre Braga et Monaco jeudi, l’ex-entraîneur portugais de Monaco, Leonardo Jardim, interrogé par l’AFP, s’attend à des “confrontations équilibrées”.

Q: Que vous inspire cette double confrontation franco-portugaise ?

R: “Les deux oppositions seront équilibrées. Monaco et Lyon sont deux très bonnes équipes. Mais Porto, leader du championnat, est très fort cette saison. Cette équipe joue avec beaucoup d’intensité, en 4-4-2 avec une grosse mobilité des attaquants, capables également de presser haut. Le jeune Vitinha est en train de montrer beaucoup de qualités. Et il y a l’expérience de Pepe, derrière, ou Tameri, devant. Lyon est moins bien en L1 mais cette équipe joue toujours pour gagner. Mais sa défense devra faire très attention aux transitions offensives portugaises. Même si c’est du 50/50, Porto est favori à domicile.”

Q: En revanche, Monaco semble plus fort que Braga sur le papier…

R: “Sur le papier peut-être… Il y a plus de noms prestigieux, comme Ben Yedder ou Tchouameni. Mais Braga est une équipe bien organisée, qui travaille très bien défensivement. Autour de cette équipe, l’atmosphère est très positive. La direction est en place depuis longtemps. Le club est stable. Il fait toujours de belles performances européennes. D’ailleurs, il a déjà disputé une finale de Ligue Europa (en 2011, contre Porto, ndlr). Portée par l’ambiance, cette équipe peut faire un bon résultat. La confrontation sera équilibrée.”

Q: Les deux pays sont proches à l’indice européen. Ces deux rencontres sont donc importantes pour le futur de chaque championnat…

R: “La France et le Portugal sont proches. Au Portugal, trois équipes apportent systématiquement des points: Porto, Benfica et le Sporting. C’est stable. En France, excepté Paris, cela change toujours. Lille a été bon cette saison. Avant, c’était Lyon ou Monaco. Il est certain qu’en France, les capacités financières sont supérieures, principalement à Paris. Mais au Portugal, il y a beaucoup de jeunes joueurs et, notamment, de jeunes recrues brésiliennes. A Braga aussi, il y a quelques jeunes de grandes qualités. J’aime beaucoup Andre Horta, par exemple, très performant depuis quelques saisons.”

Le Portugais Leonardo Jardim, alors entraîneur du club saoudien d’Al-Hilal, le 6 février 2022 à Abou Dhabi lors du Mondial des clubs
/ © 2022 AFP

Présent au Portugal pour suivre “à titre personnel”, les rencontres de Ligue Europa entre Porto et Lyon mercredi, puis entre Braga et Monaco jeudi, l’ex-entraîneur portugais de Monaco, Leonardo Jardim, interrogé par l’AFP, s’attend à des “confrontations équilibrées”.

Q: Que vous inspire cette double confrontation franco-portugaise ?

R: “Les deux oppositions seront équilibrées. Monaco et Lyon sont deux très bonnes équipes. Mais Porto, leader du championnat, est très fort cette saison. Cette équipe joue avec beaucoup d’intensité, en 4-4-2 avec une grosse mobilité des attaquants, capables également de presser haut. Le jeune Vitinha est en train de montrer beaucoup de qualités. Et il y a l’expérience de Pepe, derrière, ou Tameri, devant. Lyon est moins bien en L1 mais cette équipe joue toujours pour gagner. Mais sa défense devra faire très attention aux transitions offensives portugaises. Même si c’est du 50/50, Porto est favori à domicile.”

Q: En revanche, Monaco semble plus fort que Braga sur le papier…

R: “Sur le papier peut-être… Il y a plus de noms prestigieux, comme Ben Yedder ou Tchouameni. Mais Braga est une équipe bien organisée, qui travaille très bien défensivement. Autour de cette équipe, l’atmosphère est très positive. La direction est en place depuis longtemps. Le club est stable. Il fait toujours de belles performances européennes. D’ailleurs, il a déjà disputé une finale de Ligue Europa (en 2011, contre Porto, ndlr). Portée par l’ambiance, cette équipe peut faire un bon résultat. La confrontation sera équilibrée.”

Q: Les deux pays sont proches à l’indice européen. Ces deux rencontres sont donc importantes pour le futur de chaque championnat…

R: “La France et le Portugal sont proches. Au Portugal, trois équipes apportent systématiquement des points: Porto, Benfica et le Sporting. C’est stable. En France, excepté Paris, cela change toujours. Lille a été bon cette saison. Avant, c’était Lyon ou Monaco. Il est certain qu’en France, les capacités financières sont supérieures, principalement à Paris. Mais au Portugal, il y a beaucoup de jeunes joueurs et, notamment, de jeunes recrues brésiliennes. A Braga aussi, il y a quelques jeunes de grandes qualités. J’aime beaucoup Andre Horta, par exemple, très performant depuis quelques saisons.”