C3: le Tchèque Ondrej Kudela suspendu dix matches pour “comportement raciste”

Le défenseur tchèque du Slavia Prague, Ondrej Kudela (d), s’oppose au défenseur anglais des Glasgow Rangers, Connor Goldson (2e d), lors du 8e de finale retour de la Ligue Europa à Glasgow, le 18 mars 2021
/ © 2021 AFP

Le défenseur du Slavia Prague Ondrej Kudela, accusé d’injure raciste par un joueur des Glasgow Rangers, a été suspendu dix matches pour “comportement raciste”, a annoncé mercredi l’UEFA, une sanction qui le privera du quart de finale retour de Ligue Europa contre Arsenal jeudi.

Kudela faisait l’objet d’une enquête de l’UEFA après avoir été accusé d’avoir proféré des propos racistes à l’encontre du milieu de terrain des Rangers Glen Kamara, lequel a pour sa part été suspendu trois matches pour avoir agressé Kudela dans le tunnel après le coup de sifflet final de ce huitième de finale retour de Ligue Europa le 18 mars dernier (1-1, 0-2).

Le défenseur tchèque (34 ans) ayant déjà purgé une rencontre de suspension lors du match aller contre Arsenal (1-1), il lui reste donc à purger neuf matches de compétitions européennes et de sélections nationales, a précisé l’instance de contrôle, éthique et discipline de l’UEFA, qui avait nommé un instructeur chargé de faire la lumière sur ce dossier.

Cette décision est susceptible d’appel.

L’UEFA avait ouvert une enquête sur une accusation d’injure raciste suivie d’une altercation le 18 mars lors de l’élimination en huitième de finale des Rangers par le Slavia.

Insulte

La rencontre avait dégénéré à quelques minutes de la fin lorsque Kamara, milieu finlandais des Rangers, avait accusé Ondrej Kudela de lui avoir glissé une insulte raciste à l’oreille.

Le Slavia Prague a nié tout propos discriminatoire, affirmant de son côté que Kamara avait agressé Kudela à coups de poing après la rencontre.

Cette sanction intervient alors que plusieurs cas d’injures racistes proférées sur les terrains ont agité le football européen ces derniers mois.

Début avril, le défenseur français de Valence Mouctar Diakhaby s’est dit victime d’une insulte raciste de la part d’un joueur de Cadix, Juan Cala, qui a de son côté nié ces accusations. Une procédure a été ouverte par la Fédération espagnole de football (RFEF).

Et en décembre, une première à ce niveau, le match de Ligue des champions entre le Paris SG et Istanbul Basaksehir avait été interrompu par les joueurs après des propos de l’un des membres de l’équipe arbitrale roumaine, accusé d’avoir proféré un terme raciste à l’encontre de l’entraîneur adjoint du club turc, le Camerounais Pierre Achille Webo.

L’UEFA a par la suite sanctionné deux des arbitres impliqués.

L’ancien milieu international néerlandais Clarence Seedorf, s’exprimant mercredi lors d’une table ronde en visio-conférence organisée par le Conseil de l’Europe, a d’ailleurs appelé à sanctionner les joueurs se couvrant la bouche avec une main pour dissimuler leurs propos lorsqu’ils s’adressent à un adversaire.