C3: Kjaer offre un nul mérité à l’AC Milan sur le terrain de Manchester United

Le défenseur danois de l’AC Milan, Simon Kjaer (c), exulte après son but égalisateur en 8e de finale de la Ligue Europa sur le terrain de Manchester United, le 11 mars 2021
/ © 2021 AFP

Une tête de Simon Kjaer dans le temps additionnel a offert un nul mérité (1-1) à l’AC Milan lors de son huitième de finale aller de Ligue Europa contre Manchester United, jeudi à Old Trafford.

Le défenseur danois a catapulté le ballon de la tête au fond des filets (1-1, 90+2), effaçant l’avantage qu’avait donné aux Red Devils le jeune Amad Diallo (18 ans) en début de seconde période (50e).

Ancien pensionnaire de Serie A avec l’Atalanta Bergame, Diallo, recruté cet hiver pour une vingtaine de millions d’euros, aurait pourtant dû être le héros de la soirée.

Souvent laissé à la disposition de la réserve, l’ailier ivoirien a marqué sur son tout premier tir avec l’équipe première, devenant dans le même temps le plus jeune buteur non-britannique des Red Devils en compétition européenne, à 18 ans et 243 jours.

Un but à la construction minimaliste, inscrit d’une tête retournée après une ouverture en cloche de Bruno Fernandes, où l’appel de Diallo a créé le déséquilibre en trompant la vigilance de Fikayo Tomori, prêté par Chelsea (1-0, 50e).

Mais Manchester United s’est montré trop poussif dans le jeu et maladroit devant le but pour mériter de l’emporter, à l’image d’un Anthony Martial titulaire mais remplacé à la pause par le futur buteur.

Sa seule action notable avait été une jolie frappe à la 8e minute qui partait sous la barre mais aisément détournée au-dessus de la transversale par Gianluigi Donnaruma (8e).

Les Red Devils auraient aussi pu ouvrir le score en première période si Harry Maguire n’avait pas mis le ballon sur le poteau alors qu’il était à deux mètres du but vide (38e) ou doubler la mise si Daniel James, seul au deuxième poteau, n’avait pas raté le cadre sur un bon centre de Mason Greenwood (72e).

Dans le jeu, toutefois, Milan AC a dominé et n’aurait pas mérité de repartir battu d’Old Trafford.

Les Italiens avaient notamment eu deux buts refusés en première période, à Rafael Leao (5e) pour un hors-jeu assez net et à Franck Kessié (11e) pour un contrôle du bras qui a nécessité le visionnage de la VAR.

Et même si le but est entaché d’une faute de main du gardien de Manchester Dean Henderson, il n’en reste pas moins que le nul reflète bien mieux le rapport de force sur ce match.

Dans une semaine, à San Siro, il faudra que Manchester montre davantage, mais les Red Devils sont plus à l’aise loin de leurs bases cette saison.

Le défenseur danois de l’AC Milan, Simon Kjaer (c), exulte après son but égalisateur en 8e de finale de la Ligue Europa sur le terrain de Manchester United, le 11 mars 2021
/ © 2021 AFP

Une tête de Simon Kjaer dans le temps additionnel a offert un nul mérité (1-1) à l’AC Milan lors de son huitième de finale aller de Ligue Europa contre Manchester United, jeudi à Old Trafford.

Le défenseur danois a catapulté le ballon de la tête au fond des filets (1-1, 90+2), effaçant l’avantage qu’avait donné aux Red Devils le jeune Amad Diallo (18 ans) en début de seconde période (50e).

Ancien pensionnaire de Serie A avec l’Atalanta Bergame, Diallo, recruté cet hiver pour une vingtaine de millions d’euros, aurait pourtant dû être le héros de la soirée.

Souvent laissé à la disposition de la réserve, l’ailier ivoirien a marqué sur son tout premier tir avec l’équipe première, devenant dans le même temps le plus jeune buteur non-britannique des Red Devils en compétition européenne, à 18 ans et 243 jours.

Un but à la construction minimaliste, inscrit d’une tête retournée après une ouverture en cloche de Bruno Fernandes, où l’appel de Diallo a créé le déséquilibre en trompant la vigilance de Fikayo Tomori, prêté par Chelsea (1-0, 50e).

Mais Manchester United s’est montré trop poussif dans le jeu et maladroit devant le but pour mériter de l’emporter, à l’image d’un Anthony Martial titulaire mais remplacé à la pause par le futur buteur.

Sa seule action notable avait été une jolie frappe à la 8e minute qui partait sous la barre mais aisément détournée au-dessus de la transversale par Gianluigi Donnaruma (8e).

Les Red Devils auraient aussi pu ouvrir le score en première période si Harry Maguire n’avait pas mis le ballon sur le poteau alors qu’il était à deux mètres du but vide (38e) ou doubler la mise si Daniel James, seul au deuxième poteau, n’avait pas raté le cadre sur un bon centre de Mason Greenwood (72e).

Dans le jeu, toutefois, Milan AC a dominé et n’aurait pas mérité de repartir battu d’Old Trafford.

Les Italiens avaient notamment eu deux buts refusés en première période, à Rafael Leao (5e) pour un hors-jeu assez net et à Franck Kessié (11e) pour un contrôle du bras qui a nécessité le visionnage de la VAR.

Et même si le but est entaché d’une faute de main du gardien de Manchester Dean Henderson, il n’en reste pas moins que le nul reflète bien mieux le rapport de force sur ce match.

Dans une semaine, à San Siro, il faudra que Manchester montre davantage, mais les Red Devils sont plus à l’aise loin de leurs bases cette saison.