C3: Dortmund tenu en échec par les Rangers et éliminé de la Ligue Europa

La joie des milieux de terrain des Glasgow Rangers Ryan Jack et Scott Arfield, après le match nul (2-2) face à Dortmund, lors du match des barrages retour de la Ligue Europa, et leur qualification pour les 8e de finale, le 24 février 2022 au Stade d’Ibrox
/ © 2022 AFP

Dortmund ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue Europa: le Borussia n’a pas réussi jeudi à surmonter sa défaite 4-2 du match aller des barrages, concédant un nul 2-2 au retour à Glasgow contre les Rangers.

Très loin de ses ambitions européennes et de son standing, le Borussia avait pourtant rêvé d’un miracle: se qualifier après avoir encaissé quatre buts à domicile.

Les Allemands ont longtemps cru y arriver, menant 2-1 à la pause. Mais des erreurs individuelles en défense les ont une nouvelle fois plombé au moment crucial.

L’absence du buteur prodige Erling Haaland, déjà forfait au match aller, a évidemment pesé. Jusqu’à mercredi, le Borussia avait espérer le récupérer. Mais le Norvégien de 21 ans souffre depuis trois semaines des adducteurs et l’entraîneur Marco Rose a finalement estimé qu’il était prématuré de l’aligner en Ecosse.

Sans Haaland, Dortmund s’était pourtant prouvé qu’il pouvait marquer des buts samedi, en balayant Mönchengladbach 6-0 en championnat samedi.

Mais alors que les Noirs et Jaune était remarquablement bien entrés dans le match, avec un ballon sur le poteau du jeune talent anglais de 18 ans Jude Bellingham dès la quatrième minute, c’est Glasgow qui a ouvert le score.

Julian Brandt a commis une faute inutile à la limite de la surface et James Tavernier a transformé le penalty logique (1-0, 22e).

Hummels se troue

Les dauphins du Bayern en Bundesliga avaient pourtant cette fois bien l’intention de faire taire les critiques sur leur manque de caractère et de constance. Et malgré les 49.000 supporters écossais déchaînés, qui ont dû réveiller chez eux la nostalgie de leur “Mur Jaune”, dépeuplé depuis le début de la pandémie, les joueurs de Dortmund n’ont pas baissé les bras.

Le Borussia a pressé, percuté, poussé. Mais en face, les Rangers sans complexe ont également joué tous les ballons à fond.

Bellingham a fait sauter le verrou écossais (1-1, 31e), sur une passe en profondeur de l’international néerlandais Donyell Malen, relayée involontairement par un défenseur des Rangers.

En fin de première période, le jeu s’est encore accéléré et les deux équipes ont cherché le KO. Les Rangers ont eu une énorme double occasion, butant d’abord sur le gardien Gregor Kobel puis sur Mats Hummels sur sa ligne (35e).

Mais Dortmund a fini plus fort, et Donyell a doublé la mise juste avant la pause, à la conclusion d’une combinaison de passes courtes dans la surface (2-1, 42e).

Un seul but alors aurait permis à Dortmund d’arracher la prolongation, puisque la règle du but à l’extérieur a été abolie cette saison.

Les Allemands, pour tenter leur chance, se sont toutefois découverts. Et l’on sentait bien que les Rangers n’étaient jamais très loin de tirer profit de l’un de ces contres qui s’offraient à eux.

A la 57e minute, une série d’erreurs de défense ont été fatales aux hommes de Marco Rose. Sur un centre venu de la gauche, alors que deux défenseurs étaient pourtant à la manoeuvre, Mats Hummels s’est complètement troué sur sa tentative d’interception.

Tavernier, encore lui, a récupéré le ballon au deuxième poteau pour placer une volée puissante sous la barre (2-2, 57e), enterrant les espoirs européens de Dortmund.