C3: au Slavia, le danger s’appelle Sima

L’attaquant sénégalais du Slavia Prague, Abdallah Sima, buteur lors du match de groupes de la Ligue Europa à Nice, le 26 novembre 2020
Par Jan FLEMR / © 2020 AFP

Les étapes s’enchaînent pour Abdallah Dipo Sima: quatre jours après avoir porté le Slavia Prague à la victoire lors du derby de la capitale, le Sénégalais sera un des atouts majeurs du club tchèque jeudi en Ligue Europa face à Leverkusen.

A 19 ans, son nom reste confidentiel pour ceux qui ne suivent pas la Fortuna Liga, l’élite du football tchèque.

Mais les supporters de Nice le connaissent déjà: dans le groupe C de la Ligue Europa, au match aller comme au match retour, le jeune Sénégalais a marqué contre les Aiglons. Lesquels ont à chaque fois subi la loi des Tchèques (défaites 3-2 à l’aller et 3-1 au retour).

Les défenses tchèques ont aussi appris à le craindre: en cinq matches de championnat, Sima a fait mouche quatre fois.

“Il a un immense potentiel et de la marge pour progresser à la vitesse d’une fusée”, le complimente son équipier Ondrej Kudela.

“Je n’ai jamais vu un joueur de ce type, renchérit Ondrej Kolar, le gardien du Slavia Prague. Sa détente, son dynamisme, sa finition sont tout bonnement incroyables”, énumère-t-il au sujet de son équipier, qui a effectivement inscrit cinq de ses sept buts de la tête.

Les deux derniers en date, dimanche lors du derby contre le Sparta Prague (victoire 3-0), ont particulièrement attiré l’attention en République tchèque.

Avec désormais cinq points d’avance sur le grand rival pragois, et une qualification assurée pour les seizièmes de finale de Ligue Europa, Sima a réussi ses débuts au niveau professionnel.

“J’ai eu la chance d’être au bon endroit au bon moment, a simplement déclaré Sima après le derby, en référence à ses deux réalisations. Mais le plus important était de décrocher les trois points.”

“Il a tout!”

L’ascension du jeune homme s’est brusquement accélérée ces derniers mois. Avant son arrivée à Prague cet été, ses pas l’ont d’abord mené dans l’équipe réserve de Thonon-Évian en France, puis à Taborsko, en troisième division tchèque.

Il a ensuite suffi de deux matches amicaux à l’été 2020, dont un contre le Slavia, pour que le Sénégalais tape dans l’oeil des recruteurs du club à l’étoile rouge sur fond blanc.

Dès la fin septembre, il joue ses cinq premières minutes dans le championnat tchèque.

Mais c’est en novembre qu’il explose, avec sept buts inscrits entre le 5 novembre et le 6 décembre.

“Sa progression est difficile à croire. Je ne peux même pas imaginer où se situent ses limites”, s’est émerveillé l’entraîneur du Slavia Jindřich Trpisovsky après la victoire contre l’Hapoel Beer-Sheva la semaine passée, synonyme de qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa.

Auteur d’un but et à l’origine d’un autre attribué à un joueur adverse, Sima a été récompensé par une nomination dans l’équipe de la semaine de C3 de l’UEFA.

“Il a tout! Bon, il pourrait encore me surprendre s’il marquait du pied gauche et de 30 mètres”, a plaisanté Trpisovsky.

Son éclosion fulgurante a suscité l’intérêt d’au moins un club. “Nous avons refusé une offre dont le montant était ridicule”, a assuré le patron du Slavia Jaroslav Tvrdik, qui s’est engagé à proposer un meilleur contrat à son étoile montante.

Sima aura une nouvelle occasion de prendre la lumière jeudi en Allemagne, lors d’un match décisif pour la première place du groupe. Leverkusen et le Slavia, tous deux déjà qualifiés pour les seizièmes de finale de C3, comptent 12 points chacun.