C1: Zidane, “un homme formidable” pour Conte (Inter Milan)

L’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane lors de la réception de Huesca au stade Alfredo Di Stefano à Valdebebas, on Oc le 31 octobre 2020
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2020 AFP

Zinédine Zidane: “un homme formidable”, selon l’entraîneur de l’Inter Milan, Antonio Conte, qui a partagé de “très bons souvenirs” avec son homologue français du Real Madrid, qu’il affrontera mardi soir (21h00/20h00 GMT) pour la 3e journée de Ligue des champions.

. Match déjà crucial

Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid: “Ca va être un match compliqué, contre une bonne équipe, très physique, qui joue très bien au football. Pour nous, c’est une finale. Et on va le prendre comme cela (…) Ici, chaque jour est une finale. Nous, on aspire à tout gagner. Toujours. Un match amical, un entraînement, un match… On veut toujours montrer qu’on est bons et on en veut toujours plus”.

Antonio Conte, entraîneur de l’Inter Milan : “Le Real est un très grand club, son histoire le prouve. Elle prouve aussi la valeur qu’a la Ligue des champions pour ces footballeurs, qui ont déjà gagné cette compétition plusieurs fois. Ce ne sera pas une promenade de santé. On va souffrir, mais nous sommes ici pour proposer notre jeu, sans avoir peur de quiconque, et pas pour rester dans un coin comme un boxeur se défendant, en attendant le seul coup pour faire un KO”.

. Militao, positif au Covid-19

Varane: “Dans cette période, on doit être prêts à faire face à ce type d’imprévus. Nous n’avons pas considéré la possibilité de ne pas jouer le match. On doit toujours se tenir prêts, et s’adapter à chaque situation (…) C’est vrai que l’on a des absents derrière, mais on doit être physiquement prêts pour jouer tous les trois jours. On sait qu’il y a eu beaucoup de joueurs blessés en sélection, on connaît les risques. Mais on ne pense pas à cela, ni à la fatigue. On pense à tout donner pour gagner”.

. Trio HazardBenzemaAsensio

Zidane: “Les joueurs qui sont ici veulent tous écrire l’histoire. Ils en veulent toujours plus, ils veulent toujours prouver. Ces trois joueurs sont importants, ils jouent bien et ils feront des choses importantes avec cette équipe. A l’extérieur, il se dit beaucoup que l’on doit changer des choses… Mais c’est une équipe qui peut gagner de nombreux titres. A l’intérieur, au quotidien, je peux vous assurer que tous s’entraînent dur, qu’ils veulent tous progresser, qu’ils travaillent… Moi, je me régale avec eux.”

. Conte, proche d’entraîner le Real ?

Conte: “Dans le passé, il y a eu des moments où j’ai été très proche de devenir l’entraîneur du Real Madrid. Mais la saison avait déjà commencé, et il aurait été très compliqué de commencer à travailler avec une saison déjà en cours, des choses déjà lancées… Donc j’ai préféré attendre (…) Pour l’instant, je suis concentré sur l’Inter. J’ai commencé un projet ici, dans un très bon club, je suis très enthousiaste, je crois que nous sommes en train de créer quelque chose d’important et je souhaite continuer ce projet. Je suis content d’être ici.”

. Zidane et Conte, une longue relation

Conte: “J’ai de très bons souvenirs de Zizou, de quand on jouait ensemble. D’abord du point de vue technique

parce qu’il a été un footballeur très technique, exceptionnel

-, mais j’aimerais aussi parler de +Zizou+ l’homme. D’un point de vue personnel, c’est un homme formidable. A l’époque, à la Juve, on devait tous travailler très dur, mais lui ne s’est jamais caché. C’est comme ça qu’il est devenu un champion merveilleux. Je suis très content pour lui, pour tout ce qu’il a gagné. Je me suis rendu compte qu’il voulait être entraîneur quand, un jour, je suis allé dîner avec lui à Turin. On a beaucoup parlé, c’est là que j’ai su que c’était ce qu’il voulait faire”.

Zidane: “J’ai passé du temps en tant que joueur avec lui, c’était notre capitaine, un joueur important, c’était un leader. Le fait qu’il soit passé entraîneur et qu’il soit toujours un leader aujourd’hui, ça ne m’étonne pas (…) L’anecdote, c’est que quand je me suis préparé en tant qu’entraîneur, je devais aller le voir à la Juve, mais au dernier moment, ça ne s’était pas fait”.

Propos recueillis en conférence de presse.