C1: une défaite du PSG “sur des détails”, analyse Tuchel

L’entraîneur allemand du PSG Thomas Tuchel lors du match de Ligue des champions à Leipzig, le 4 novembre 2020
/ © 2020 AFP

L’entraîneur Thomas Tuchel a fustigé mercredi “les détails” qui ont fait perdre le Paris SG à Leipzig mercredi (2-1) en Ligue des champions, une défaite qui “ne le fragilise pas”, à son avis.

Q: Comment expliquez-vous la différence de jeu entre les deux périodes ?

R: “On a fait un très bonne première période. On aurait pu mener 2-0, mais c’est 1-1. Il y a eu des situations-clé, un penalty pour nous, un pour eux, et deux cartons rouges pour nous. Il y en a eu trop contre nous. Mais on joue aussi pour le duel direct, on a toutes les possibilités de le gagner. On a un match retour dans trois semaines. On va essayer de retourner ce résultat.”

Q: Vous sentez-vous fragilisé par ce résultat ?

R: “Je ne me sens pas fragilisé.”

Q: Etes-vous satisfait de l’investissement de vos joueurs ?

R: “J’ai l’impression qu’on a tout donné, c’était nécessaire contre une équipe comme Leizpig, qui joue dans un style très physique. Face à des formations comme l’Ajax, Leipzig, Liverpool, Salzbourg ou l’Atalanta qui jouent très physique, on doit l’accepter. C’est super difficile de contrôler le match seulement avec une structure et la possession du ballon. Dans le vestiaire, les joueurs étaient vraiment fatigués, ils ont tout donné. C’était possible d’avoir le même résultat que Leipzig aujourd’hui.”

Q: Qu’auriez-vous changé dans votre préparation ?

R: “Je ne réfléchis pas à ce genre de choses. C’est dur d’être un entraîneur avant le match, pas après. Si vous attendiez un meilleur match de nous, OK, une victoire sûre, OK, mais on doit accepter qu’on joue dans un groupe très difficile. Dans le foot, les décisions se font sur des détails. Leipzig n’était clairement pas la meilleure équipe, ça se joue sur des détails, les deux penaltys et les deux cartons rouges. Mais on ne va jamais arrêter de pousser, de croire, d’avoir confiance en nos gars.”

Propos recueillis en conférence de presse