C1: “Un premier match compliqué à gagner”, selon Sylvinho

L’entraîneur de Lyon Sylvinho en conférence de presse au Groupama stadium le 16 septembre 2019
/ © 2019 AFP

L’entraîneur brésilien de Lyon, Sylvinho, a estimé mardi que le premier match de son équipe en Ligue des champions contre le club russe du Zenit Saint-Pétersbourg, mardi, au Groupama Stadium (18H55), “n’était pas décisif” mais qu’il “fallait le gagner”.

“Ce sera difficile et nous commençons par un premier match compliqué dans un groupe équilibré dont les quatre clubs peuvent sortir. Nous devons avoir envie de faire quelque chose de bien mardi”, admet le technicien qui ne cache pas “son impatience” de retrouver la C1, “une compétition extraordinaire à jouer”.

“Le plus important, cela reste nos joueurs, leur envie, leur dynamisme et leur technique. Nos meilleurs joueurs sont là et nous voulons en profiter avec le soutien de nos supporters. Je suis convaincu qu’ils ont envie de réaliser une grande performance dans cette compétition. Il faut parvenir à la dernière journée avec une grande chance de nous qualifier”, a encore dit Sylvinho.

. Constance et concentration

L’entraîneur de l’OL a également insisté sur son cheval de bataille actuel: la constance dans l’effort qui a pénalisé son équipe contre Montpellier (défaite 1-0), Bordeaux (1-1) ou encore Amiens (2-2), vendredi.

“Nous restons sur deux résultats nuls au goût amer pour tout le monde. Nous n’avons pas su livrer une bonne performance sur 90 minutes à Amiens vendredi et nous devons pouvoir jouer sur l’ensemble du match et non pas sur 50 ou 60 minutes”, a rappelé

Sylvinho.

“Nous travaillons pour améliorer l’équilibre de l’équipe entre les plus jeunes et ceux plus expérimentés, corriger nos erreurs et sur le niveau de concentration de nos joueurs. Nous exigeons d’eux qu’ils soient performants sur 90 minutes, mais nous avons bien préparé ce match et le plus important est la performance de nos joueurs”, a-t-il poursuivi.

. L’adversaire

Pour Sylvinho, le Zenit est “une équipe qui concède peu de buts, très bonne dans les transitions, très rapides vers de bons attaquants”. Elle peut compter sur Artem Dzyuba “un très grand joueur à surveiller, très habile”.

“Cette formation a, comme toutes les formations, des points forts et des points faibles, mais elle se donne à fond sur 90 minutes et elle joue bien au football”, a-t-il confié.

“Le Zenit n’est pas seulement un rival direct car toutes les équipes du groupe peuvent se qualifier”, a assuré l’entraîneur de l’OL.