Le milieu de Tottenham Christian Eriksen (g) tire et marque le quatrième but de son Ă©quipe sur le terrain de l’Etoile Rouge en Ligue des champions, le 6 novembre 2019 Ă  Belgrade
/ © 2019 AFP

Tottenham a nettement battu l’Etoile rouge de Belgrade (4-0) mercredi soir dans la capitale serbe et entrevoit dĂ©sormais une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Face à un adversaire qui a sans doute disputé son pire match en C1, les hommes de Mauricio Pochettino ont déroulé leur football.

Son Heung-Min (57e, 61e), Giovani Lo Celso (34e) et Christian Eriksen (85e) ont permis au finaliste de l’Ă©dition prĂ©cĂ©dente de la C1 de soigner sa diffĂ©rence de buts

9-0 sur les deux rencontres avec le champion serbe

et d’effacer en grande partie le souvenir de la dĂ©route subie Ă  domicile face au Bayern (7-2) au dĂ©but de la compĂ©tition.

Mieux encore, les Spurs se sont rassurés après des prestations désolantes contre Everton en championnat et Colchester en Coupe de la Ligue.

DĂ©sormais, Tottenham tient fermement la deuxième place du Groupe B et peut assurer sa qualification dès le prochain tour avec la rĂ©ception de l’Olympiakos.

Harry Kane, de retour dans l’Ă©quipe après une maladie, et Son Heung-Min ont causĂ© bien des maux Ă  la dĂ©fense de l’Etoile rouge, mais plus que les dĂ©fenseurs du club serbe, c’est le milieu de terrain des Rouge et Blanc qui a perdu la bataille.

Dès le début de la rencontre, les Spurs ont pris le contrôle et monopolisé le balon (67% de possession), sans toutefois réellement menacer le but de Milan Borjan. Deux tirs non cadrés, par Kane et Son, sont le seul résultat concret de cette domination dans les vingt premières minutes.

C’est mĂŞme l’Etoile rouge qui aurait pu ouvrir le score, Ă  la 23e minute, Milan Pavkov s’Ă©tant retrouvĂ© seul devant Paulo Gazzaniga, mais le gardien du club anglais a repoussĂ© son tir.

Dix minutes plus tard, les Spurs ont ouvert le score en insistant encore et encore, marquant après avoir touché deux fois les montants.

Kane, brillamment servi suite Ă  un ballon perdu au milieu du terrain par les Serbes, a remportĂ© son duel avec le gardien mais son tir a trouvĂ© le poteau. L’Etoile rouge n’est pas parvenue Ă  dĂ©gager et l’Argentin de Tottenham Juan Foyth a trouvĂ© Ă  son tour la transversale. Un autre Argentin, Giovani Lo Celso, a dĂ©livrĂ© les Spurs au terme de cette sĂ©quence de billard dans la surface.

Dans la seconde pĂ©riode, l’Etoile rouge a tentĂ© de rĂ©agir, mais ce n’Ă©tait dĂ©finitivement pas le soir du champion serbe. Trop brouillons, manquant de prĂ©cision et d’incision, ils crĂ©aient trop de dĂ©chet au milieu.

C’est d’ailleurs sur deux pertes de balle dans ce secteur du terrain que l’Etoile rouge a offert l’occasion Ă  Tottenham de conclure et s’envoler vers la victoire. Son, remis de ses soucis, s’est offert un doublĂ© en quatre minutes, sur deux actions en trois mouvements.

Vladan Milojevic a bien tenté de secouer ses hommes en faisant entrer un deuxième attaquant, Richmond Boakye, mais sans succès. Le champion serbe a même terminé à neuf, Pavkov devant sortir blessé alors que Milojevic avait effectué ses trois changements.

En fin de match, Christian Eriksen, le milieu offensif en plein doute ces derniers temps, a marqué le quatrième but des Londoniens, au grand bonheur des quelque 2.000 supporters anglais qui ont fait le déplacement à Belgrade.