C1: Salzbourg-Atlético, les prodiges Szoboszlai et Joao Félix visent les 8es

Le milieu de terrain hongrois de Salzbourg Dominik Szoboszlai à l’échauffement avant un match contre l’Atletico, le 27 octobre 2020 à Madrid
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA avec Peter MURPHY à Budapest / © 2020 AFP

Ils ont la vingtaine, sont des stars en devenir, et s’affrontent mercredi (21h00) pour une place en huitièmes de Ligue des champions: Dominik Szoboszlai et Joao Félix, prodiges de Salzbourg et de l’Atlético Madrid, jouent très gros lors d’un sommet européen à fort enjeu.

Derrière l’intouchable Bayern Munich, premier du groupe A et déjà qualifié, le club autrichien (4 pts) et son adversaire espagnol (6 pts) se livrent une confrontation directe pour le deuxième ticket disponible, avec la pépite hongroise et le diamant portugais comme fer de lance.

A l’Atlético, Joao Félix a pris l’ascendant sur des tauliers offensifs comme Diego Costa, Luis Suarez ou Vitolo: à 21 ans seulement, et après une première saison mitigée à Madrid, cet attaquant mobile et technique s’affirme jour après jour comme le véritable patron d’un Atlético en pleine mutation.

Le “Menino de Ouro” (“garçon en or”, en portugais) a encore prouvé sa valeur contre le champion d’Europe en titre, le Bayern Munich, mardi dernier (1-1): il ouvert le score, a multiplié les gestes de grande classe et a été à la base de la construction d’attaque des “Colchoneros”.

Arrivé en Espagne en provenance de Benfica contre 127 millions d’euros à l’été 2019, un record à l’achat pour le club madrilène, Joao Félix a eu besoin d’un temps d’adaptation, mais a fini par séduire les supporters, convaincus que la pépite lusitanienne vaut son prix.

Sous pression, Félix brille

Depuis l’éclosion de Joao Félix, l’Atlético a transféré Morata à la Juventus de Turin, Angel Correa et Thomas Lemar sont souvent cantonnés à un poste de remplaçant, et Luis Suarez et Diego Costa, longtemps absents (Covid-19 et blessures, respectivement), ont à peine manqué aux “Rojiblancos”.

Jamais aussi bon que quand l’enjeu est grand, comme face au Barça le 21 octobre en Liga (1-0), le Portugais devra encore une fois endosser le rôle de leader de l’Atlético pour offrir à Diego Simeone une nouvelle qualification pour la phase finale de C1, près de quatre mois après l’élimination surprise en quart de finale contre Leipzig (2-1) subie le 13 août à Lisbonne.

Son homologue de Salzbourg, Dominik Szoboszlai (20 ans), a déjà participé à un moment historique pour son pays le mois dernier, quand il a mené la Hongrie à une qualification pour l’Euro en arrachant une victoire de dernière minute contre l’Islande (2-1) d’un but longue distance après une percée dans la défense (90e+2).

“C’était le plus gros match de ma vie. Jouer contre Cristiano Ronaldo, ce sera un rêve devenu réalité”, a savouré la jeune pépite, qui retrouvera l’été prochain dans le groupe F de l’Euro la France, l’Allemagne et le Portugal de… Joao Félix.

Le joueur “que toute l’Europe réclame” selon le magazine allemand Kicker a été recruté par Salzbourg quand il avait 16 ans, après avoir fait ses premiers pas footballistiques auprès de son père, ancien pro et éducateur dans un centre de formation aux méthodes innovantes.

“Un nouveau héros est né”

Grand milieu offensif, comparé au Belge Kevin De Bruyne, avec un fort penchant pour les frappes longue distance et les passes à travers les lignes, Szoboszlai a grandi à Salzbourg dans l’ombre du Norvégien Erling Haaland (transféré depuis à Dortmund), qu’il avait battu en finale de l’Euro U17 en 2017 grâce à une frappe épique en toute fin de match.

“Un nouveau héros est né”, avait alors affirmé un commentateur TV.

Elu meilleur joueur du championnat autrichien l’an dernier, Szoboszlai a aussi terminé 8e au Golden Boy 2020, classement du meilleur jeune joueur d’Europe (établi par des journalistes) que Félix avait remporté en 2019.

Selon la presse, des clubs comme le Real Madrid, l’AC Milan ou Leipzig se sont déjà montré intéressés pour attirer le joyau.

“Je suis convaincu que dans les prochaines années, il sera l’un des meilleurs milieux de terrain d’Europe”, a assuré le directeur sportif de Salzbourg, Christoph Freund.

Une affiche de gala, dans la reine des compétitions européennes de clubs, pour se disputer un billet pour les 8es de finale: le scénario parfait pour un choc attendu entre deux des plus belles promesses du football européen.