C1: Ronaldo buteur avec United, mais défait face à Berne (2-1)

Cristiano Ronaldo célèbre son but avec Manchester United, lors de la défaite sur la pelouse des Young Boys à Berne, le 14 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Toujours aussi efficace, Cristiano Ronaldo a marqué dès son retour en Ligue des Champions avec Manchester United, mais n’a pu empêcher les Red Devils de céder mardi face à Berne (2-1), qui a créé l’exploit en ouverture de la phase de groupes.

Lancé par Bruno Fernandes vers son 135e but en C1, pour sa 177e apparition dans la compétition reine, la superstar portugaise démarre en fanfare sous le maillot mancunien, douze ans après son premier passage (2003-2009).

Le réalisme de “CR7”, déjà double buteur en championnat samedi face à Newcastle (4-1), n’a pourtant pas suffi à dominer des Young Boys remuants, compacts, et en supériorité numérique à partir de l’expulsion de Wan-Bissaka (35e).

Les champions de Suisse ont recollé au score sur une reprise de Ngamaleu (66e), puis pris l’avantage dans les arrêts de jeu grâce à Siebatcheu (90e+5), célébrant leur retour en Ligue des champions par une superbe performance.

Très ambitieux après avoir échoué deux saisons de suite en phase de groupes, les Mancuniens devront vite se remobiliser pour recevoir Villareal, qui les avait battus fin mai en finale de Ligue Europa, puis l’Atalanta Bergame.

“C’est une occasion manquée, bien sûr (…) Mais il nous reste cinq matches pour obtenir les dix ou douze points” nécessaires pour accéder aux huitièmes de finale, a relativisé l’entraîneur d’United, Ole Gunnar Solskjaer.

Siebatcheu pour le K.O.

D’emblée, Berne avait alerté De Gea d’une frappe d’Elia (3e) et coupait sans difficulté les transmissions mancuniennes, rendues moins fluides par le terrain synthétique du Wankdorf Stadion.

Mais Bruno Fernandes, servi côté gauche, enroulait de l’extérieur du pied vers Ronaldo dans la surface: dès sa première occasion, le quintuple Ballon d’Or glissait le ballon entre les jambes de Von Ballmoos (0-1, 13e).

L’ouverture du score donnait de l’air aux hommes de Solskjaer, qui manquaient de doubler la mise par Fred, d’un tir au-dessus de la lucarne (19e), puis par une nouvelle frappe cadrée de Ronaldo (22e).

Mais d’un tir tendu, Fassnacht forçait De Gea à plonger, avant qu’Aebischer ne tente sa chance, puis que la vivacité des Bernois ne pousse Wan-Bissaka, en retard, à intervenir semelle en avant sur la cheville de Pereira: carton rouge (35e).

Longtemps maladroits dans le dernier geste, les Young Boys prenaient le contrôle de la rencontre en étouffant les tentatives mancuniennes, même si Ronaldo réclamait un penalty (54e) puis s’écroulait dans le rond central (58e).

Très en jambes, Elia finissait par trouver la faille en débordant sur la droite: son centre passait entre les jambes de Shaw et trouvait Moumi Ngamaleu, qui devançait Varane du pied droit pour envoyer la balle dans le petit filet de De Gea (1-1, 66e).

Et si Lauper ne manquait le K.O. que grâce à une claquette du portier espagnol sous sa transversale (88e), Jordan Siebatcheu profitait d’une erreur de Lingard pour crucifier De Gea de l’intérieur du pied droit, faisant exulter le Wankdorf à quelques secondes du coup de sifflet final (2-1, 90e+5).

“C’est quelque chose d’exceptionnel. Mais si on veut continuer à côtoyer les grandes équipes, il faudra reproduire ce genre de matches”, estimait l’international américain après la rencontre.