C1: Real-PSG, le retour des frissons

Karim Benzema et Kylian Mbappé lors du 8e de finale aller de Ligue des champions entre le Real Madrid et le Paris SG le 15 février 2022 au Parc des Princes
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2022 AFP

Le Paris SG et son attaquant Kylian Mbappé jouent leur saison mercredi (21h00) sur le terrain du Real Madrid, revanchard après sa défaite 1-0 à l’aller, dans un étourdissant huitième de finale retour de Ligue des champions.

Au lendemain d’un coup reçu au pied gauche à l’entraînement, la superstar parisienne, convoquée dans le groupe, est bien du voyage dans la capitale espagnole où beaucoup l’annoncent l’an prochain. Sera-t-il le héros du retour comme il l’avait été à l’aller en concrétisant dans les ultimes secondes, d’un geste de génie, la grosse doimination jusqu’alors stérile des siens?

Cela fait presque trois mois, depuis le tirage au sort, que cette affiche de rêve tient en haleine les supporters des deux côtés des Pyrénées.

La première confrontation entre le PSG, puissance montante européenne qui espère décrocher son premier titre dans la compétition reine, et le Real, l’empire aux treize sacres en C1 (un record), a tenu ses promesses, le 15 février.

Les Parisiens partent avec un léger avantage mais garderont-ils le regret de ce penalty raté par Lionel Messi?

Un but supplémentaire n’aurait pas été en trop au moment de se rendre au stade Santiago-Bernabeu, où les Madrilènes leur promettent au moins 90 minutes de très haute intensité.

La large victoire contre la Real Sociedad, samedi en Liga (4-1), “nous donne énormément d’enthousiasme. On peut le refaire”, a admis l’entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.

Dans le même temps, le PSG a chuté à Nice (1-0), où il a rappelé ses fragilités à l’extérieur, cette saison. Il n’a gagné aucun des trois matches de C1 joués hors de ses bases, ni chez aucune du top 6 en Ligue 1.

Mbappé incertain

“Le match de mercredi est dans les têtes de tout le monde”, a expliqué après cette piètre prestation, le technicien parisien Mauricio Pochettino. “On est en préparation d’une compétition que tout le monde à Paris attend et dont tout le monde rêve.”

Le retour de Mbappé, suspendu samedi à Nice, lui offre une raison de penser que ce sera un tout autre match à Madrid, d’autant que son équipe a prouvé qu’elle se métamorphosait à l’heure de la C1, comme à l’aller ou contre Manchester City (2-0), en septembre, durant la phase de groupes.

Mais le deuxième meilleur buteur de l’histoire du club (156 buts), à égalité avec Zlatan Ibrahimovic, s’est blessé au pied gauche à l’entraînement lundi, à la suite d’un choc avec Idrissa Gueye. Les images de la grosse semelle du Sénégalais, relayées sur les réseaux sociaux, ont fait monter la tension d’un cran.

Si son examen a été “rassurant”, l’attaquant, convoqué dans le groupe, pourrait aborder diminué le rendez-vous, une mauvaise nouvelle pour le PSG, car il faudra “être à 100%”, comme l’a indiqué le milieu Marco Verratti, dans un entretien aux médias du club diffusé lundi.

Enjeux à tous les niveaux

Le club de la capitale joue gros. Éliminé en Coupe de France (par Nice), Paris risque de finir la saison en roue libre, le club n’aurait alors plus qu’à égaler le record de Saint-Etienne et valider son dixième titre de champion de France qui ne fait aucun doute.

“C’est un match très important, pour le prestige, pour Mbappé, pour le business…”, glisse-t-on au club, qui, signe de ses grandes ambitions, vient d’ouvrir une boutique à New York, où il veut damer le pion aux institutions établies, comme le Real.

Si le PSG échoue, le mercato prendra toute la place, avec comme plat de résistance la question Mbappé, libre en juin, qui pourrait bien partir… à Madrid.

Car si l’obsession parisienne est de gagner enfin la Ligue des champions, avec la perspective de disputer la finale au Stade de France, le 28 mai, l’obsession de la “Maison Blanche” reste le génie de Bondy, même si certains font remarquer que l’équipe a déjà Vinicius à gauche.

Mbappé a l’occasion d’éblouir le Bernabeu, et le Brésilien peut aussi montrer qu’il est déjà dans la place, dans un alléchant match dans le match.

Et que dire de Messi et Neymar, deux anciens Barcelonais pour lesquels affronter le club merengue est toujours spécial? Et de Karim Benzema, diminué à l’aller, qui veut encore éblouir le monde? L’épilogue se rapproche, mais tout reste à écrire.