L’entraĂ®neur de Lille Christophe Galtier lors du match contre Valence en C1, le 5 novembre 2019 Ă  Valence
Par Alexis HONTANG / © 2019 AFP

Lille, balayé par Valence mardi (4-1), a été éliminé de la course pour les 8es de finale de la Ligue des champions: un constat brutal, mais logique, pour cette jeune équipe qui découvre dans la douleur le plus haut niveau.

. Apprentissage douloureux

Comme Monaco ces deux dernières annĂ©es, le Losc va terminer dernier de son groupe, sauf improbable retournement de situation: deux clubs qui ont payĂ© cher pour voir leur modèle de dĂ©veloppement axĂ© sur les jeunes talents manquer de souffle Ă  l’altitude de la C1.

“Notre limite, c’est l’expĂ©rience”, a soulignĂ© l’entraĂ®neur Christophe Galtier.

Erreurs en dĂ©fense, dĂ©faillances individuelles, incapacitĂ© Ă  capitaliser sur un temps fort… La seconde pĂ©riode en Espagne a Ă©tĂ© un exemple de ce qu’il ne fallait pas faire pour ces Lillois bien verts.

Depuis son entrĂ©e en lice cauchemardesque Ă  Amsterdam (3-0), le Losc Ă©tait prĂ©venu. Mais la mauvaise histoire se rĂ©pète, agrĂ©mentĂ©e par des coups du sort en sa dĂ©faveur, entre l’accident de voiture, lundi, de Jonathan IkonĂ© qui a rendu le jeune Bleu indisponible Ă  Mestalla, et un penalty pour Valence jugĂ© sĂ©vère.

La soirĂ©e a Ă©tĂ© particulièrement rude pour les latĂ©raux Domagoj Bradaric (19 ans) et Zeki Celik (22 ans), qui ont trop subi. “Celik jouait en deuxième division turque il y a 18 mois”, a rappelĂ© son coach. “Ces matches-lĂ  doivent servir Ă  toute l’Ă©quipe, Ă  son futur, pour continuer Ă  apprendre, apprendre…”

. Des progrès, mais…

Pourtant, depuis les Pays-Bas, le Losc a retenu ses leçons, au point d’espĂ©rer, après une première heure convaincante, d’empocher son premier succès Ă  Valence. Après le match nul porteur d’espoirs de l’aller (1-1) face aux Espagnols, Lille intègre peu Ă  peu les requis de la Ligue des champions.

“Sur le rythme, l’intensitĂ©, nous avons progressĂ© sur les quatre matches. Mais sur le fait de concrĂ©tiser nos actions favorables, pas assez”, a constatĂ© Galtier.

Le coach pourra se rĂ©jouir du but de Victor Osimhen, qui a encore fait monter la cote de l’un des plus prometteurs attaquants de la compĂ©tition. Ou de l’abattage au milieu de Boubacary SoumarĂ©. Deux joueurs qui n’ont que 20 ans !

. Mission: sauver l’honneur

Avec un point, Lille doit espĂ©rer un miracle pour atteindre la 3e place qui le reverserait en Ligue Europa. Concrètement: un scĂ©nario improbable qui les verrait empocher deux victoires contre l’Ajax puis Ă  Chelsea, deux adversaires qui se battront jusqu’Ă  la dernière journĂ©e pour jouer les 8es, et qui inclut deux succès de Valence dans le mĂŞme temps.

“Il faut ĂŞtre lucide”, a acquiescĂ© le milieu Benjamin AndrĂ©. “On va essayer de montrer un beau visage, de faire le maximum et surtout de remporter ce match Ă  domicile qui serait reprĂ©sentatif de notre envie de bien faire”.

“Ces rencontres doivent nous permettre de gagner en expĂ©rience, de nous amĂ©liorer dans beaucoup de secteurs. Si on pouvait finir par un match très positif face Ă  l’Ajax, devant notre public, ce serait bien”, a abondĂ© Galtier.

Si Lille rĂŞve de gagner son premier match de Ligue des champions depuis 2012, il peut surtout continuer Ă  prĂ©parer son avenir. Cinquièmes de Ligue 1 Ă  deux points du dauphin Angers, les Dogues sont bien lancĂ©s pour viser une nouvelle qualification pour la C1. Celle-ci passera forcĂ©ment par de bonnes performances Ă  l’extĂ©rieur, oĂą ils n’ont plus gagnĂ© depuis fin mars. Une mission plus adaptĂ©e aux jeunes Nordistes.