C1: Porto devra faire preuve de “concentration, passion et humilité” contre Chelsea

Le coach du FC Porto Sergio Conceiçao dirige la séance d’entraînement de veille de match contre Chelsea à Vila Nova de Gaia,le 6 avril 2021
/ © 2021 AFP

“Il nous faudra de la concentration, de la passion, de l’humilité, du travail d’équipe”, a déclaré en conférence de presse Pepe, le capitaine du FC Porto, à la veille d’affronter Chelsea dans un quart de finale de Ligue des champions (21h) délocalisé à Séville pour raisons sanitaires.

Principaux points de la conférence de presse d’avant-match de Porto:

. Déséquilibre budgétaire ?

Sergio Conceiçao (entraîneur du FC Porto): “Nous sommes conscients de la tâche très difficile mais notre équipe sera prête même si nous n’avons pas le même budget, nous sommes un club historique (…) Quand on entre sur le terrain, on ne pense pas que nous avons dépensé 25 millions et Chelsea 250 millions d’euros sur le marché des transferts. Si nous y réfléchissons, les équipes qui jouent avec nous en championnat portugais pourraient penser la même chose.”

Pepe (défenseur et capitaine du FC Porto): “L’effectif de Chelsea est évalué à presque 700 millions d’euros, mais ça sur la pelouse, ça ne compte pas. Ils ont des très grands joueurs, nous le savons tous, on a bien préparé le match. Il nous faudra de la concentration, de la passion, de l’humilité, du travail d’équipe.”

. Porto, un “bon” tirage ?

Thomas Tuchel (entraîneur de Chelsea): “C’est une équipe très forte, en Ligue des champions, comment pourrait-on se réjouir de les affronter ? On a été capables de perdre contre le 19e de Premier League, 5-2, donc on sait très bien qu’on doit être humble et professionnel dans la préparation des matches. Si on commence à espérer un adversaire, on va se perdre dans des jeux mentaux délirants. On est assez fort pour les battre, mais ce sera très dur parce que je n’attends rien d’autre que le meilleur Porto”.

Matteo Kovacic (milieu de terrain de Chelsea): “C’est une bonne équipe comme on l’a vu contre la Juventus. Ils ont battu un gros adversaire avec solidarité et conviction. L’avantage on devra le prendre sur le terrain, c’est un adversaire coriace. Ils peuvent battre n’importe qui.”

. Suspensions ?

Conceiçao: “La stratégie est la même, mais ne pas avoir Sergio (Oliveira, NDLR) qui est le meilleur buteur de l’équipe, évidemment c’est important. Ce n’est pas facile de compenser son absence. Mais nous n’allons pas changer notre façon de voir ce match simplement parce que nous n’avons pas Sergio et Taremi.”

Tuchel: “On sait que deux joueurs importants manquent, mais on ne va jamais ça dire +ah, ils leur manque deux joueurs, donc c’est maintenant qu’on doit faire la décision !+. Un quart de finale de C1, c’est au minimum 4 périodes de 45 minutes à très haut niveau, ce qui veut dire qu’on doit être totalement concentrés, conscients de nos forces (…) Notre défi c’est de jouer avec intensité mais se concentrer d’abord sur le fait de jouer 45 minutes, puis encore 45 minutes. Ensuite on verra le résultat et comment aborder le retour”.

. Défaite de Chelsea ?

Conceiçao: “Chelsea jusqu’à ce dernier match (défaite 5-2 samedi face à West Bromwich Albion, NDLR) avait été extrêmement compétent, c’est la deuxième défense la moins battue de la Ligue des champions. Ils forment une équipe cohérente et solide. Ces défaites servent d’avertissement. Si vous voulez mon avis, j’aurais préféré qu’ils gagnent le dernier match.”

Tuchel: “C’était une grosse claque dans la figure (…) Honnêtement, je ne l’ai jamais vu venir. (Après le match) Il y a beaucoup de point sur lesquels on a insisté. Aussi sur le fait qu’au vu des statistiques, on aurait dû pouvoir gagner ce match. Mais on a parlé de comment on a défendu, comment on a essayé de résoudre les problèmes qui nous étaient posés, les positionnements du corps, le fait qu’on a été brouillon dans la construction, parce que ça nous a coûté des cartons jaunes, ça nous a coûté un carton rouge, et ça nous a coûté énormément, probablement 3 points”.

. Espoir ?

Conceiçao: “Y croire fait partie de cette maison (le FC Porto, NDLR). C’est historique. Quiconque ne croit pas qu’il est possible de gagner le prochain match ne peut pas porter ce maillot. Il faut préparer le match, affronter Chelsea et essayer de gagner.

Pepe: “C’est un match extrêmement difficile qui nous attend. On aura du respect pour l’adversaire mais nous voulons avancer (dans la compétition, NDLR).”