C1: Paris SG, Mbappé le généreux

Kylian Mbappé lors de la victoire du PSG contre Manchester City au Parc des Princes, le 28 septembre 2021
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

L’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé a fait parler ses pieds et retrouvé sa vitesse contre Manchester City (2-0), mardi en Ligue des champions, offrant les deux buts de son équipe dont le second sur un une-deux génial avec Lionel Messi.

Son jeûne du but se prolonge, puisqu’il n’a pas marqué pour un quatrième match de rang. C’est très inhabituel pour cet ogre statistique mais on a retrouvé ses coups de rein foudroyants et ses intuitions. Il a été le danger numéro un pour City.

Son plus beau geste reste cette talonnade pour répondre au une-deux sollicité à pleine vitesse par Messi, qui a signé là son premier but parisien (74e). Mais Mbappé avait auparavant amené le premier but de la soirée.

Déboulant dans la surface côté droit, pour une fois, astucieusement lancé par la “Pulga”, il a centré en retrait pour Neymar. Le Brésilien a topé sa reprise mais le ballon est arrivé dans les pieds d’Idrissa Gana Gueye qui a tiré en force sous la barre.

Déjà à Bruges (1-1) le champion du monde avait amené le but d’un autre milieu de terrain, Ander Herrera, sur un débordement du même genre, mais cette fois sur son habituel côté gauche.

Mbappé a maintenu ce rythme tout le match, configuré pour ses qualités: la possession aux “Sky Blues”, la foudre des contres au “Mbappé SG”. Chaque fois que le PSG réussissait à sortir du pressing étouffant de City, il avait une idée.

Les combinaisons avec Neymar

Il a par exemple réussi un premier une-deux avec Messi, mais Rodri a rattrapé l’Argentin (22e). Sur une amorce de contre, il a contraint Joao Cancelo à la faute, et à l’avertissement (24e).

Après les remous causé par ses récriminations contre Neymar pour une passe oubliée, contre Montpellier, Mbappé a aussi soigné les relations diplomatiques du PSG en combinant beaucoup avec le Brésilien.

Les deux joueurs se sont beaucoup cherchés sur le terrain et le Français aurait pu réussir une autre passe décisive du talon pour son compère (88e).

Sur leur plus belle action commune, “Ney” a lancé Mbappé à tout vitesse dans la surface et le centre en retrait du Français a parfaitement trouvé Herrera, mais Ederson a réussi une très belle claquette sur la frappe de l’Espagnol (38e). C’eut été presque le même but qu’à Bruges!

Certes, sur une action pleine de puissance, le Brésilien a frappé petit-filet alors que son partenaire arrivait sur sa gauche (65e), mais tirer au but dans cette position était légitime, et la passe n’était pas si évidente.

Il aurait voulu son but

Quelques minutes plus tard, au tour de Mbappé de s’excuser pour un contrôle facile manqué sur une passe de Messi (57e).

“Kyky” aurait bien voulu son but à lui, mais c’est la seule chose qui n’a pas fonctionné pour lui mardi soir, à l’image de ce contre où il est repris (87e).

Il n’a plus marqué depuis le 12 septembre contre Clermont (4-0), mais a réussi quatre buts et quatre passes décisives en L1, plus la passe décisive de Bruges et donc deux autres contre City. Et ce match très altruiste de sa part est bon pour tout l’écosystème PSG.

Mbappé a également participé au travail défensif, moins que Neymar, encore une fois très généreux dans ce domaine, mais il a abattu sa part de travail. On l’a même vu dégager en corner sur une tête défensive (45e+2).

Le champion a un peu moins combiné avec Messi, mais le PSG était mardi soir en mode “transition”, City ayant l’essentiel de la possession. Messi avait moins l’occasion de jouer les chefs d’orchestre.

La “Pulga” a même oublié un appel de Mbappé sur sa gauche, sur un contre, et s’en est excusé (53e). Mbappé lui a montré, vingt minutes plus tard, qu’il n’était pas fâché du tout…