C1: M’Gladbach et le duo Pléa-Thuram, révélation de l’automne européen

L’équipe du Borussia Mönchengladbach lors du match de Ligue des champions face au Shakhtar Donetsk le 3 novembre 2020
Par Christophe BEAUDUFE / © 2020 AFP

Doublé de Thuram contre le Real Madrid, triplé de Pléa mardi contre le Shakhtar Donetsk (6-0), et une première place de groupe pour Mönchengladbach en Ligue des champions: le Borussia et son duo d’artilleurs français est l’équipe en forme en Europe cet automne.

Pour les connaisseurs du foot allemand, la surprise n’en est pourtant pas vraiment une: l’entraîneur Marco Rose est une étoile montante et le duo français Marcus ThuramAlassane Pléa n’a pas attendu la Ligue des champions pour enfiler les buts comme des perles.

“French connection”

En trois matches de C1, Thuram et Pléa, “Tikus” et “Lasso” pour leurs coéquipiers, ont marqué à eux deux cinq buts et délivré six passes décisives.

“C’était une belle soirée avec mon premier triplé en Ligue des champions”, a lâché Pléa à Donetsk, servi par Thuram sur le but du 6-0.

Une semaine plus tôt, ils avaient failli, à eux seuls, mettre à genou le grand Real, lorsque Thuram a marqué deux fois sur deux services de Pléa, permettant à M’Gladbach de mener 2-0 jusqu’à la 87e minute. Les Espagnols sont revenus à 2-2 dans le temps additionnel.

Marco Rose, leur entraîneur, souhaite préserver ses deux buteurs de la pression: “Oui, ils marquent des buts, nous en sommes contents, mais il ne faut pas en faire une méga-histoire”, relativise-t-il: “Tous les deux sont de bons gars, qui travaillent dur et qui s’entendent aussi très bien hors du terrain”.

Pléa, méconnu en France

A 27 ans, le joueur formé à Lyon, puis passé par Auxerre et Nice, est passé à côté de l’équipe de France, avec laquelle il n’a joué qu’une seule fois (10 minutes en amical contre l’Uruguay en 2018).

Mais l’Allemagne lui réussit: monté en puissance dès son arrivée (12 buts en Bundesliga 2018-2019), il a pris une nouvelle dimension l’an dernier, lorsque Thuram est arrivé.

Il a terminé en juin le championnat avec dix buts, mais aussi dix passes décisives. Quasiment la même statistique que son jeune équipier de 23 ans (10 buts et 8 passes).

Leur association gagnante a hissé Mönchengladbach à la quatrième place, synonyme de billet pour la Ligue des champions, derrière l’intouchable “Big Three” (Bayern Munich, Dortmund, Leipzig).

Thuram, prénom Marcus

Le fils du champion du monde 1998 Lilian Thuram s’est définitivement fait un prénom.

International espoir français, il a été l’une des révélations de la Bundesliga l’an dernier, où sa puissance physique (1,92 m) fait merveille, d’autant qu’il possède une explosivité rare pour un joueur de sa taille.

En marge du football, sa photo genou à terre pour célébrer un but, le 31 mai dernier, a fait le tour du monde. Il est alors devenu le premier footballeur à rendre hommage par ce geste symbolique à George Floyd, le père de famille afro-américain tué par la police fin mai à Minneapolis, aux Etats-Unis.

Le Borussia affirme avoir reçu dans les jours suivants “des dizaines” de demandes d’interview pour son joueur vedette.

Rose, le coach allemand qui monte

Les deux compères bénéficient de la liberté que leur donne Marco Rose, en passe de devenir en Allemagne un nouvel entraîneur star, dont le nom circule déjà pour prendre la succession de Lucien Favre à Dortmund la saison prochaine.

Adepte d’un football offensif comme son homologue de Leipzig Julian Nagelsmann, il dégage aussi, à 44 ans, une sérénité qui rappelle celle de Hansi Flick, le coach du Bayern.

Bien que peu expérimenté au niveau européen, il a bien compris que les 8es de finale de la C1 étaient encore loin: “Je ne suis pas partisan de céder à la vague d’euphorie”, a-t-il dit après le 6-0 de Donetsk, “nous n’avons encore rien atteint. Nous sommes en tête à mi-parcours, les trois matches à venir vont être décisifs”, dit-il, alors que Mönchengladbach est premier du groupe B avec 5 points devant Donetsk (4 pts).

Le Real (4 pts) et l’Inter (2 pts), favoris logiques du groupe, ont du souci à se faire.