Le dĂ©fenseur de Manchester City Kyle Walker contraint de jouer gardien de but contre l’Atalanta Bergame en Ligue des champions, le 6 novembre 2019 au stade San Siro Ă  Milan
/ © 2019 AFP

Un gardien blessĂ©, un autre expulsĂ©, et Manchester City a dĂ» jouer plus de 10 minutes avec le latĂ©ral Kyle Walker dans les buts mercredi sur le terrain de l’Atalanta Bergame pour sauver un match nul 1-1 qui retarde sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions.

L’affaire s’est jouĂ©e Ă  la 82e minute, quand Claudio Bravo a reçu un carton rouge pour une une sortie hors de sa surface non maitrisĂ©e devant Ilicic. Or, Bravo avait remplacĂ© juste après la pause le gardien titulaire Ederson, blessĂ©.

Après un très long moment de confusion, Pep Guardiola a finalement fait sortir Mahrez pour faire entrer dans les buts… le latĂ©ral droit Walker, qui venait d’enfiler le maillot de Bravo.

Walker a pĂ©niblement rĂ©ussi son premier arrĂŞt sur le coup franc frappĂ© par Malinovsky puis, plus rien. Car l’Atalanta a très mal gĂ©rĂ© sa supĂ©rioritĂ© numĂ©rique alors que City a tout fait pour empĂŞcher les Italiens de tirer.

Et De Bruyne et les siens l’ont très bien fait puisqu’en un petit quart d’heure, Walker n’a eu qu’Ă  cueillir un centre facile.

Ce match nul change peu de choses aux positions dans le groupe C. Avec 10 points, City reste en tĂŞte et n’a plus besoin que d’un point pour passer.

L’Atalanta de son cĂ´tĂ© n’a qu’un seul point, celui pris mercredi, mais il lui permet de croire encore Ă  la qualification, qui ne pourra arriver qu’en cas de victoires lors des deux dernières journĂ©es.

penalty râté

Avant les pĂ©ripĂ©ties du dernier quart d’heure, le match avait Ă©tĂ© dĂ©coupĂ© en deux parties distinctes.

La première a Ă©tĂ© entièrement anglaise, avec une domination absolue des joueurs de City. Pendant 45 minutes, on n’a vu que les Anglais et leur discutable maillot couleur Tequila Sunrise.

Dès la 7e minute, ils ont ouvert la marque par Sterling, impitoyable sur une talonnade de Gabriel Jesus.

Mais c’est le BrĂ©silien qui a fait basculer le match en manquant totalement, juste avant la pause, un penalty accordĂ© pour une main d’Ilicic.

Le match a alors changĂ© de physionomie et la deuxième pĂ©riode a Ă©tĂ© beaucoup plus Ă©quilibrĂ©e, voire dominĂ©e par les Bergamasques, qui ont Ă©galisĂ© par Pasalic, d’un beau coup de tĂŞte sur un superbe centre de Gomez (49e).

Après le 5-1 encaissĂ© Ă  l’aller, l’Atalanta a donc bien rĂ©agi et a pris le premier point de son histoire en Ligue des Champions. City de son cĂ´tĂ© peut dĂ©jĂ  regarder plus loin. A condition de rĂ©gler ses problèmes de gardien.