L’attaquant du Zenit Artem Dzyuba (c) tire au but devant le dĂ©fenseur belge de Lyon Jason Denayer en Ligue des champions, le 27 novembre 2019 Ă  Saint-PĂ©tersbourg
/ © 2019 AFP

Quelle dĂ©ception ! Alors qu’il avait toutes les cartes en main, Lyon a perdu au Zenit Saint-PĂ©tersbourg (2-0), mercredi, pour se retrouver en ballotage dĂ©favorable dans la course Ă  la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Un but Ă  la fin de chaque pĂ©riode, par l’inĂ©vitable Artem Dzyuba de la tĂŞte (42e), puis Magomed Ozdoev sur un tir dĂ©tournĂ© par Marcelo (84e), ont suffi aux Russes pour battre des Lyonnais peu fringants en l’absence de leur maĂ®tre Ă  jouer Memphis Depay, blessĂ©.

Avec ce rĂ©sultat, Lyon est assurĂ© de terminer derrière le Zenit en cas d’Ă©galitĂ© après la 6e journĂ©e, en raison d’une diffĂ©rence de buts particulière dĂ©favorable.

Le club entraĂ®nĂ© par Rudi Garcia, qui n’a plus son destin entre ses mains, attend un coup de pouce du Benfica

-nul ou victoire-

dans la soirée, chez le leader Leipzig, pour espérer jouer une finale pour la qualification le 10 décembre face aux Allemands.

Sinon, ils devront compter sur une contre-performance russe au Portugal.

Avec quatre victoires sur les cinq derniers matches, l’OL semblait plutĂ´t avoir Ă©tĂ© remis sur le droit chemin depuis l’arrivĂ©e de Garcia mais ses choix tactiques, sans de nombreux cadres dont Martin Terrier et Thiago Mendes, qui ont dĂ©clarĂ© forfait Ă  la dernière minute, n’ont pas Ă©tĂ© payants.

L’entraĂ®neur lyonnais avait choisi d’Ă©tonner en alignant notamment le dĂ©fenseur belge Jason Denayer comme milieu relayeur, aux cĂ´tĂ© de Lucas Tousart. Il avait aussi dĂ©cidĂ© de remettre en selle les dĂ©fenseurs brĂ©siliens Marçal et Marcelo, ce dernier connaissant sa première titularisation depuis plus d’un mois.

Le dĂ©but de match aurait pu lui donner raison: solide, l’OL s’est crĂ©Ă© des occasions et Jeff Reine-AdelaĂŻde a Ă©tĂ© proche de profiter d’un cafouillage devant les cages russes pour devancer Kerzhakov et ouvrir la marque (23e). L’unique occasion dangereuse des Lyonnais dans la partie.

Cherki entre

Se mettant Ă  reculer, incapable de museler Serdar Azmoun qui a mĂŞme touchĂ© le poteau (35e), la dĂ©fense lyonnaise a concĂ©dĂ© des corners. Sur l’un d’eux, Douglas Santos a trouvĂ© le gĂ©ant Artem Dzyuba qui, au duel avec Marcelo, a pris facilement le meilleur sur le BrĂ©silien pour tromper Lopes d’une tĂŞte au ras du poteau (42e).

Au retour des vestiaires, les Lyonnais ont semblĂ© plus volontaires. Tousart d’une frappe non cadrĂ©e (47e), Dubois d’un autre tir cette fois trop mou (51e), TraorĂ© et Cornet par des incursions dans la surface russe, ont tentĂ© d’apporter le danger.

Mais si les Lyonnais ont amĂ©liorĂ© leurs statistiques, tirant plus au but que leurs adversaires, aucune de leurs tentatives n’ont mis rĂ©ellement en danger Mikhail Kerzhakov, l’habituel numĂ©ro deux dans les cages russes qui n’a finalement eu que peu de travail.

TĂ©moignage de l’hĂ©catombe lyonnaise, Rudi Garcia a Ă©tĂ© contraint de faire rentrer en fin de match deux jeunes Ă©trennant leurs premières minutes professionnelles sous le maillot lyonnais: Amine Gouiri (19 ans) et surtout Ryan Cherki (16 ans).

En face, le second but russe a Ă©tĂ© une oeuvre collective des remplaçants, Erokhin centrant pour le vĂ©tĂ©ran Zhirkov qui, d’une dĂ©viation remettait pour Ozdoev dont le tir Ă©tait contrĂ© par Marcelo (84e).

Le Zenit Saint-PĂ©tersbourg, largement en tĂŞte de son Championnat, peut rĂŞver d’une nouvelle qualification pour les 8èmes de finale, ce qu’ils n’ont plus rĂ©ussi depuis quatre ans.