C1: Liverpool devra être “imprévisible”, l’Atlético “être au top”

L’entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp à la suite de ses joueurs avant une séance d’entraînement au centre sportif de Melwood, le 10 mars 2020
/ © 2020 AFP

Jürgen Klopp et Diego Simeone sont prêts à en découdre mercredi pour un huitième de finale retour de la Ligue des champions, le coach de Liverpool en appelant à l’imprévisibilité de ses joueurs alors que celui de l’Atlético les espère “au top”.

“Ne pas encaisser de but” pour passer, estime Robertson:

Andy Robertson (latéral gauche de Liverpool):

“(L’une des clés sera d’)arriver à cadrer des tirs. Si on y arrive, on passera. Lors du match aller, on a eu la possession, je pense que ce sera aussi le cas demain, mais cela dépendra surtout de ce qu’on en fait. Nous devrons essayer de nous créer des occasions et être précis. On devra aussi essayer de ne pas encaisser de buts pour nous donner le plus de chance. Il faudra livrer une vraie prestation digne de Liverpool”.

“Notre public sera un avantage”, assure Klopp

Jürgen Klopp (entraîneur de Liverpool): “On sait qu’ils ne sortiront pas avec le drapeau blanc, ils se battront jusqu’au bout. La meilleure nouvelle pour nous, c’est qu’on n’est qu’à la mi-temps de cette confrontation. On a perdu la première période mais en jouant bien, on a eu trois semaines de repos et beaucoup de choses sont plus claires maintenant, donc il y a quelque avantages de notre côté qui n’étaient pas là à l’aller. L’ambiance sera aussi un avantage, c’est sûr. Notre public sera un avantage et on doit s’en servir pour faire une prestation exceptionnelle (…) Ils ont des joueurs très expérimentés, ils savent gérer toutes les situations, mais ils ne sont pas beaucoup dans cette équipe à avoir joué dans un stade comme Anfield et c’est quelque chose dont on veut se servir”.

L’Atlético n’a pas peur d’Anfield:

Thomas Partey (milieu de terrain de l’Atlético): “En tant que joueur, c’est toujours bien de jouer devant un grand public. L’équipe et moi sommes prêts et bien préparés. C’est un rêve de jouer ici. J’ai vu des matches disputés à Anfield à la télé et c’est un rêve de jouer contre eux ici, c’est quelque chose qui restera en moi pour le reste de ma carrière”.

Diego Simeone (entraîneur de l’Atlético): “Je n’ai jamais joué ici, ni été ici comme entraîneur, évidemment c’est un stade merveilleux, on sent à la télé que les supporteurs sont incroyables. Il y a eu des matches historiques ici, des renversement de situation, des remontées folles, mais ce ne sont pas que les supporters qui ont fait ça, ce sont aussi les très bons joueurs sur le terrain.

“Ne pas être prévisible”, demande Klopp

Klopp: “Il y a des domaines où on peut être meilleur mais il faudra le montrer. Il faudra plus de vitesse dans certains moments, de meilleures transitions, du foot plus courageux. Il faudra faire tourner le ballon, essayer de jouer entre les lignes, mais il ne faut pas être prévisible, sinon ils pourront défendre six mois sans nous offrir d’ouverture. Il y a des façons de battre cette défense et on doit les trouver, on devra montrer qu’on a appris du premier match et qu’on veut passer ce tour, tout en sachant qu’on pourrait ne pas passer. Mais il ne faudra pas y penser pour garder de la liberté dans notre jeu. On a besoin de cette liberté, de jouer librement”.

“Il faudra être au top”, avertit Simeone

Diego Simeone: “Demain ce sera un match contre un adversaire très compliqué. On a vu comme ils ont joué cette saison et la saison dernière aussi, ils ont beaucoup d’options pour faire mal en attaque, ils quadrillent très bien le terrain et on devra se mettre à leur niveau. L’une de nos qualités, c’est d’être très solide, on se bat toujours à un très haut niveau. Demain le match l’exigera, il faudra qu’on soit au top de notre forme et pour la tactique on verra. (…) Ils vont sans doute jouer très haut, ce qu’ils font souvent. Mais ils savent à peu près ce que notre tactique sera, après 8 ans à mon poste…”.

Propos recueillis en conférence de presse.