C1: Liverpool au forceps, Griezman du rire aux larmes

La joie des joueurs de Liverpool vainqueurs sur le terrain de l’Atletico Madrid, le 19 octobre 2021
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2021 AFP

Liverpool est sorti vainqueur du bras de fer contre l’Atlético Madrid 3-2 mardi lors de la 3e journée de Ligue des champions, un match haletant marqué par deux doublés de Mohamed Salah et d’Antoine Griezmann et par l’expulsion de l’attaquant français (54e).

Réduits à dix, les Madrilènes ont concédé un pénalty transformé à la 78e par Mohamed Salah, qui avait auparavant ouvert le score à la 8e minute sur une frappe déviée par James Milner et qui a encore une fois porté Liverpool vers la victoire et la première place du groupe B.

Mais les Colchoneros garderont en travers de la gorge le scénario fou de cette soirée. Quelques minutes après le pénalty marqué par Salah, les Madrilènes ont à leur tour bénéficié d’un pénalty, annulé par l’arbitre après visionnage vidéo, à cinq minutes du terme.

L’affiche de la 3e journée de C1 a tenu sa promesse, avec des rebondissements à foison et une issue incertaine jusqu’au bout.

Alors que les Reds ont pris rapidement pris l’avantage 2-0 grâce à une déviation de Milner et une magnifique reprise de volée de Naby Keita à la 13e minute, les hommes de Diego Simeone, qu’on croyait au bord du gouffre après un quart d’heure de jeu, ont vite répondu grâce à leur “Petit Prince” Antoine Griezmann.

Griezmann, du rire aux larmes

Griezmann a tout connu en l’espace d’une heure : le bonheur, avec ses premiers buts marqués à domicile depuis son retour à l’Atlético cet été, et la désillusion, avec son expulsion dès la 54e minute sur carton rouge direct.

Alors que l’Atlético était mené 2-0, Griezmann a dévié un centre-tir de son capitaine Koke dans les cages d’Alisson (20e), son premier but au Wanda-Metropolitano depuis son retour (il avait déjà marqué à San Siro contre l’AC Milan en C1).

Puis à la 34e, “Grizou”, servi par Joao Felix dans l’axe, a réussi à déborder Virgil Van Dijk et à tromper Alisson en taclant le ballon du gauche pour égaliser à 2-2. Diego Simeone explose et célèbre de manière effusive. Mais la joie sera de courte durée.

Dès le retour des vestiaires, Griezmann, sur un petit nuage, touche l’oreille de Roberto Firmino avec son crampon sur un ballon aérien disputé et l’arbitre allemand Daniel Siebert lui adresse un carton rouge direct à la 54e minute. Griezmann tente de protester, en vain.

C’est le premier joueur de l’histoire de la Ligue des champions à être exclu après avoir marqué deux buts.

Salah, sur un nuage

Deux ans après avoir quitté Madrid pour Barcelone sous les huées et les sifflets des supporters, Antoine Griezmann a toutefois regagné leur respect en l’espace de quelques minutes mardi soir : tout le Wanda-Metropolitano a scandé son nom pour célébrer son doublé décisif et le retour en grâce de son héros d’antan. Mais son expulsion pénalise directement ses coéquipiers.

Dans la foulé de son récital face à Watford en championnat (5-0), Liverpool a enchaîné avec un match sérieux face à l’Atlético, qui n’a jamais perdu espoir.

Mais portés par Mo Salah encore sur un nuage et buteur pour son 9e match de rang en club, les Reds consolident leur première place d’un groupe B très compétitif, cinq points devant l’Atlético Madrid (4 pts).